Une toute nouvelle vitrine pour le cinéma québécois

Gabrielle Tremblay-Baillargeon Collaboration spéciale
Le confinement a fait exploser les chiffres de visionnement sur les plateformes de vidéo sur demande et de diffusion en continu.
Photo: iStock Le confinement a fait exploser les chiffres de visionnement sur les plateformes de vidéo sur demande et de diffusion en continu.

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture dans votre salon

Aime ton cinéma, un répertoire totalement gratuit de films québécois pensé et développé durant la pandémie par le Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec (RDIFQ), faisait cette semaine son apparition sur la Toile.

Sans grande surprise, le confinement aura fait exploser les chiffres de visionnement sur les plateformes de vidéo sur demande et de diffusion en continu. Et pour les distributeurs de films du Québec, dont le rôle est de promouvoir la sortie des productions d’ici auprès du public local et international, c’était une occasion en or.

« Dès le début de la crise actuelle, nous avons remarqué que les cinéphiles cherchaient du contenu québécois en ligne et en trouvaient difficilement. Nous avons voulu créer un outil qui centralise l’offre de contenu pour faciliter les recherches du public », indique Chantale Pagé, présidente et fondatrice de Maison 4:3.

Ainsi, ces distributeurs qui travaillaient habituellement en vase clos se sont ralliés pour la toute première fois afin de mettre en place Aime ton cinéma, une vitrine pour orienter le public vers le contenu québécois en ligne. Le répertoire, une branche de l’initiative Ouvoir.ca de Médiafilm, permet d’effectuer une recherche par titre de film pour trouver les plateformes de diffusion où il est présenté, de Netflix à Tou.tv en passant par iTunes.

Le but avoué ? Devenir une référence, mais aussi faire conjointement la promotion des œuvres d’ici auprès des cinéphiles aguerris comme des curieux. À l’heure actuelle, Aime ton cinéma rassemble près de 1000 films actuels et passés, une collection qui sera bonifiée au cours des semaines à venir.

Le Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec (RDIFQ) compte développer l’initiative en y ajoutant des concours, despremières et des promotions, mais aussi un outil de suggestion de films pour ceux qui souhaitent continuer d’explorer après un visionnement.« Pour le moment, nous espérons surtout que le public s’appropriera la vitrine, puisque nous pensons qu’elle répond à un réel besoin. Nous développons aussi des partenariats promotionnels pour mettre en valeur nos contenus de différentes façons. La vitrine sera également très utile lors de la réouverture du cinéma québécois. Nous avons plusieurs idées pour soutenir la relance et favoriser le retour en salles », soulignent Chantal Pagé et Andrew Noble, président du RDIFQ et vice-président chez Filmoption International.

Une solidarité jamais vue

Aime ton cinéma proposera aussi, à même sa page d’accueil, des bouquets de films liés à certaines thématiques (pour la famille, pour le week-end de la Saint-Jean, un spécial Podz, etc.).

« Nous avons fondé un comité composé de cinq distributeurs différents pour la conception et la coordination de cette vitrine. Ce comitécontinuera de se réunir une fois parmois pour proposer des contenus selon les actualités et les sorties importantes pour notre industrie », résume Andrew Noble. Tous soulignent cet apport collectif et cette volonté d’avancer ensemble pour faire voir les productions locales. En ces temps difficiles pour le milieu de la culture et du cinéma, la solidarité semble être la voie du salut.