La dématérialisation de la culture pèse sur les porte-monnaie

En 2017, les ménages québécois ont dépensé 3259 $ pour la culture et les médias. (Photo d'illustration)
Photo: Ed Jones Agence France-Presse En 2017, les ménages québécois ont dépensé 3259 $ pour la culture et les médias. (Photo d'illustration)

Les Québécois ont dépensé davantage d’argent pour la culture et les médias en 2017, selon les dernières données publiées par l’Observatoire de la culture et des communications. Au cours de cette année-là, on relève une hausse des dépenses des ménages pour les services d’Internet, tandis que le nombre de ménages n’y ayant pas accès a diminué. En effet, 596 263 ménages n’avaient pas accès à l’Internet en 2016 contre 482 012 ménages en 2017.

En 2017, les ménages québécois ont dépensé 3259 $ pour la culture et les médias. C’est davantage qu’en 2016 (2844 $) et qu’en 2013 (2644 $). Pendant ce temps, l’ensemble des dépenses de consommation courante des ménages québécois a aussi augmenté, mais dans une moindre mesure, passant de 52 447 $ en moyenne en 2016 à 53 969 en 2017. En moyenne c’est 6 % des dépenses de consommations courantes que les ménages québécois ont consacrées à la culture et aux médias en 2017. En 2014, cette part était de 5,2 %.

Les dépenses pour les services Internet sont quant à elles passées de 489 $ en 2016 à 576 $ en 2017, et celles liées à la téléphonie cellulaire de 763 $ à 689 $ au cours de la même période. Pendant que les dépenses liées à l’achat de cinéma maison diminuent, passant de 10 $ à 9 $ en 2017, celle liée aux équipements vidéo augmente, passant de 78 $ en 2016 à 107 $ en 2017.

6%
C’est la part moyenne de leur dépenses de consommations courantes que les ménages québécois ont consacrée à la culture et aux médias en 2017.

Les dépenses moyennes pour le matériel de télédistribution, soit pour le câble ou le satellite, sont légèrement à la baisse, passant de 573 $ en 2016 à 548 $ en 2017.

Dans l’ensemble, les dépenses pour l’ensemble des services de télécommunications chez les ménages québécois sont en croissance constante depuis 2010. Elles sont passées en moyenne de 1825 $ par ménage en 2016 à 1999 $ en 2017.

Ces données confirment celles avancées en octobre 2018 par le bulletin Optique culture de l’Observatoire. On y constatait en effet que la dématérialisation des produits culturels forçait les ménages à se doter d’équipements entraînant d’importantes dépenses. Ainsi, en 2015, on avait constaté que les services d’accès à l’Internet et de téléphonie cellulaire comptaient pour 41 % des dépenses culturelles des ménages québécois. On remarquait aussi que la croissance des dépenses associées à ce secteur (un taux de croissance annuel moyen de 5,3 % entre 2010 et 2015) était reflétée par une décroissance équivalente (-5,5 %) pour l’ensemble des autres dépenses culturelles.

En fait, il semble que ce soit depuis 1997 que les dépenses culturelles des ménages québécois se concentrent davantage vers les « contenants » de la culture que vers les « contenus culturels ». Il n’existe pas pour l’instant de données ultérieures à 2017 sur ces questions. Les données de l’année 2019 seront disponibles en 2020, a fait savoir Marik Danvoye, chargée de projet pour l’Observatoire.