Les flâneurs

Odile Tremblay

Lire Le consentement

Sur les rayons des librairies québécoises depuis le début de la semaine, Le consentement, de Vanessa Springora, n’est pas qu’un livre-événement ayant réveillé les consciences en France sur le fléau de la pédophilie. Ce récit des relations sexuelles que l’auteure entretenait avec l’écrivain Gabriel Matzneff en son âge tendre éclaire tout en finesse le trouble d’une adolescente obnubilée et perturbée par le quinquagénaire qui l’avait mise dans son lit. Il révèle un vrai talent littéraire à suivre chez cette femme libérée de ses traumatismes après les avoir couchés sur le papier.


Louise-Maude Rioux Soucy

Ciel rouge le soir laisse bon espoir…

… ciel rouge le matin, pluie en chemin. L’adage résume bien la tension fondamentale au centre de Temps et marées d’Aude Leroux-Lévesque et Sébastien Rist. Cette ode à la beauté râpeuse de la Basse-Côte-Nord donne à entendre une conversation touchante entre les « Coasters » qui ont vu leurs villages dépérir et leur descendance qui ne peut que rêver d’exil. Si la nature déploie sa munificence avec panache, c’est la générosité de ceux qui y témoignent qui renverse dans ce documentaire douloureusement lumineux à attraper en salle à Montréal, à Québec et à Sherbrooke.


Ralph Elawani

Moumblow, avec le sourire

Il arrive parfois qu’au détour d’une œuvre, l’étrange sensation d’engourdissement provoquée par le charabia conceptuel du discours sur l’art s’efface, le temps d’une contraction des muscles zygomatiques. Se produit alors une chose inouïe : un sourire. Preuve qu’il fallait encore une fois écouter les conseils du collègue Nicolas Mavrikakis, ce phénomène physiologique s’est manifesté avec une facilité prodigieuse cette semaine lors d’une visite au centre Vox, où une sélection de déroutantes créations elliptiques de l’auteure-vidéaste Monique Moumblow est exposée jusqu’au 7 mars.


Christian Saint-Pierre

Porteurs de changement

En 2003, Tony Kushner (Angels in America) et Jeanine Tesori (Fun Home) créaient Caroline, or Change, une comédie musicale dont l’action se déroule en Louisiane, en 1963, année cruciale dans le mouvement afro-américain des droits civiques. Musicalement contrastée, à la fois historique et actuelle, grave et divertissante, l’œuvre est présentée par la Musical Stage Company et l’Obsidian Theatre au Winter Garden de Toronto jusqu’au 15 février. Dans la production mise en scène par Robert McQueen, la chanteuse de R&B Jully Black et la soprano Measha Brueggergosman brillent de tous leurs feux.