Les flâneurs


Odile Tremblay

Le coup de poing des «Misérables»

Avec des références au roman de Victor Hugo, Les misérables, premier long métrage du Français Ladj Ly, qui a reçu le Prix du jury au dernier Festival de Cannes, est l’œuvre la plus forte à embrasser le thème depuis La haine, de Mathieu Kassovitz. Cela prenait un enfant des explosives banlieues multiethniques pour en brosser un portrait aussi brûlant et sans l’ombre d’un manichéisme. Humanité et fureur s’affrontent dans la fosse de tous les dangers, avec une puissance de réalisation haletante et des acteurs criants de naturel.

 


Ralph Elawani

Adler raconte Perriand

Vingt ans déjà que l’espace et la lumière pleurent l’ultime battement de paupières de la designer, architecte et photographe française Charlotte Perriand. Au moment où la Fondation Louis Vuitton lui rend hommage avec une exposition titanesque dont Jacques Barsac cosigne le catalogue, Laure Adler dresse dans un beau livre agrémenté de 200 clichés, sobrement titré Charlotte Perriand, le portrait d’une théoricienne des espaces ouverts « plus apte à construire la ville qu’à élever un nourrisson ». Une contemporaine de Léger et de Picasso trop longtemps prise dans le brouillard de Le Corbusier.

 


Amélie Gaudreau

«Watatatow !»

C’est ce qui vient en tête à l’écoute de L’effet secondaire, nouvelle fiction pour préados et ados, qui a heureusement très peu en commun avec la défunte quotidienne jeunesse portant ce titre onomatopée. Cette comédie dramatique tournée à la façon d’une téléréalité surprend agréablement par son réalisme dans les situations typiques de l’adolescence que vivent les personnages, pas trop caricaturaux, ses dialogues qui sonnent « vrais » et ses jeunes acteurs doués. À Radio-Canada, les vendredis, 17 h, et tous les épisodes sur Tou.tv Extra.

 


Valérie Duhaime

La famille de l’année

Ça aura pris quatre saisons avant qu’ils soient découverts du grand public, mais les membres de la famille Rose méritent d’être célébrés pour ce qu’ils sont : les protagonistes d’une émission exceptionnellement charmante. La 6e et dernière saison de la comédie Schitt’s Creek a débuté la semaine dernière sur les ondes de CBC (aussi sur CBC Gem) et les créateurs ont repris là où ils nous avaient laissés — dans un motel d’une ville au nom loufoque acheté en blague par une famille jadis riche, maintenant ruinée, mais de plus en plus unie et toujours aussi hilarante.