Festilumières: mi-Noël, mi-carnaval

Au menu: une ambiance typique du temps des Fêtes
Photo: Stéphanie Allard Sépaq Au menu: une ambiance typique du temps des Fêtes

Le temps d’une dizaine de jours, l’Aquarium du Québec se transformera en soirée en un univers de lumières et de musique prêt à accueillir petits et grands : bienvenue au Festilumières, rendez-vous hivernal du temps des Fêtes.

« Le Festilumières, c’est une programmation de soir, l’hiver, explique au bout du fil Florence Robertson, coordonnatrice de l’événement. On parle d’environ 300 structures lumineuses sur l’ensemble du site, avec différentes zones animées. On a beaucoup de jeux pour les enfants cette année, pour souligner nos dix ans. »

Car oui, le Festilumières existe maintenant depuis une décennie. Au fil des ans, l’événement s’est inscrit comme une tradition dans la région, affirme Noémie Lequin de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). « Il y a des gens, ça fait cinq, six, sept ans qu’ils viennent, juste parce que c’est tellement simple, venir à l’Aquarium pendant le Festilumières. Autant les parents, les grands-parents, que les enfants en profitent. »

D’année en année, on rajoute des structures, on fait des thématiques différentes…

L’événement a de quoi plaire à toute la famille, mais particulièrement aux enfants : parmi les nombreuses activités offertes sur le site, on dénombre plusieurs installations gonflables pour les plus jeunes, des glissades sur neige, de l’animation pour enfants…

Toutefois, la vraie magie, selon Florence Robertson, découle de ces lumières qui donnent au festival son nom : les jardins du site de l’Aquarium du Québec sont ainsi parsemés de structures lumineuses aux formes variées, faisant souvent un clin d’oeil aux animaux de l’Aquarium qui accueille le festival. Pour celle qui travaille sur le terrain, à ériger ces structures, c’est une fierté. « C’est sûr qu’à chaque année, les gens sont toujours impressionnés par les lumières qu’on a sur le site. Je pense que d’année en année, on rajoute des structures, on fait des thématiques différentes… C’est sûr que c’est un succès, pour les gens. »

D’autre part, l’animation en tandem avec la musique sur le terrain est un autre point fort de la programmation de cette année, selon la coordonnatrice. « Avec le succès de l’an dernier de la synchronisation de la lumière et de la musique, on a ça qui est de retour cette année ; on a un chansonnier tous les soirs… C’est vraiment dans un univers magique qu’on plonge les familles, pour une dixième année. »

L’après-Noël

La programmation du Festilumières se divise ainsi en deux phases, dont la première s’étire tous les soirs jusqu’au 5 janvier prochain. Au menu : une ambiance typique du temps des Fêtes, pour faire durer Noël un petit peu plus longtemps. « Ça va être des soirées relativement classiques, au Festilumières, affirme Florence Robertson. Avec tout ce qu’il y a à plaire du temps des Fêtes ; la musique va être aussi axée sur le temps des Fêtes. On va vraiment s’attendre à de la musique de Noël de tous genres. »

Cette dizaine de jours à saveur de Noël est au coeur du charme du festival, selon la coordonnatrice. « Avec toutes nos structures lumineuses, c’est vraiment dans l’essence de l’événement qui a été créé il y a dix ans. On a beaucoup de jeux, il y a une magie aussi qui est créée avec toutes ces lumières chaque année. »

Puis, dès janvier et jusqu’en février, le Festilumières ouvre ses portes de façon hebdomadaire, les samedis soirs. « Par contre, c’est certain en février, on est dans la programmation du Carnaval de Québec, donc à ce moment-là, on a des activités spéciales pour ça », fait remarquer Florence Robertson.

En effet, le festival fait partie des événements partenaires du Carnaval de Québec, pour une deuxième année de suite — s’inscrivant dans le désir du Carnaval d’étendre ainsi sa programmation partout dans la capitale nationale. « En fait, c’est que la ville de Québec au complet devient “carnavalesque” pendant les deux semaines, affirme Noémie Lépine. L’année dernière, c’est eux [au Carnaval] qui avaient pris contact avec l’Aquarium. Ils y voyaient un site parfait, justement avec le Festilumières. »

Ainsi, les 8 et 15 février, le Festilumières devient, lui aussi, carnavalesque — la collaboration avec l’événement phare de la ville de Québec se voit même à travers les installations lumineuses à l’Aquarium. « D’abord, les structures viennent des ateliers du Carnaval, explique Florence Robertson. La majorité des structures ont été faites là-bas. »

D’autre part, la programmation sur le site s’enrichit elle aussi le temps du Carnaval. « On reçoit entre autres King Melrose, et Yvan Pedneault, de La tournée feu de camp, qui vont être là pour faire une prestation musicale. On a de l’animation supplémentaire, avec une visite du bonhomme Carnaval, les chansons traditionnelles… On va être très animés ! » s’exclame la coordonnatrice au bout du fil.

De quoi être fiers de cette édition anniversaire, pense-t-elle. « Le dixième, c’est sûr que ça être une très belle édition. »

Festilumières

À l’Aquarium du Québec, tous les soirs jusqu’au 5 janvier, puis tous les samedis jusqu’au 29 février, de 18 h à 21 h. Tarifs et information : www.sepaq.com