Jean-Claude Poitras s’installe au musée

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
L’exposition plonge au cœur de l’univers du designer Jean-Claude Poitras (à gauche) et permet au visiteur de découvrir ses créations emblématiques.
Alexis K. Laflamme / Musée McCord L’exposition plonge au cœur de l’univers du designer Jean-Claude Poitras (à gauche) et permet au visiteur de découvrir ses créations emblématiques.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Dès le 24 octobre, le Musée McCord ouvrira tout grand ses portes au designer montréalais Jean-Claude Poitras avec l’exposition Jean-Claude Poitras — mode et inspirations qui sera présentée jusqu’au 26 avril prochain.

« C’est une collaboration entre le Musée de la civilisation de Québec et le Musée McCord ; nous avons mis en commun nos deux collections qui représentent à elles deux les archives complètes de Jean-Claude Poitras », explique Alexis Walker, adjointe à la conservation, Costume, mode et textiles au Musée McCord.

L’exposition plonge au cœur de l’univers du créateur et permet au visiteur de découvrir ses sources d’inspirations à travers des images d’archives, des photographies, des projections, des objets et, bien sûr, les créations emblématiques qui jalonnent la trajectoire de Jean-Claude Poitras.

Le designer de l’élégance

La carrière du créateur, présent sur la scène du design depuis les années 1970, couvre plus de 45 ans de style en tant que designer multidisciplinaire, porte-parole, conférencier et chroniqueur, sculpteur et artiste, mais d’abord et avant tout, créateur de mode. L’exposition permet de découvrir Jean-Claude Poitras par l’entremise de trois espaces qui sont autant de sources d’inspirations : la famille et la religion, les muses et le cinéma, ainsi que les voyages.

« Ce qui est formidable avec Jean-Claude Poitras, c’est qu’il a réussi à durer aussi longtemps dans une industrie si difficile », lance Alexis Walker. La conservatrice rappelle que le créateur est un bourreau de travail et qu’à ce titre, il est très inspirant. L’exposition permet de voir le style raffiné qui est la signature de Jean-Claude Poitras : « La femme est au centre de son travail ; ce qu’il veut, c’est que les femmes se sentent belles. C’est le designer de l’élégance », ajoute-t-elle.

Le 13 novembre, le Musée proposeraun entretien avec Jean-Claude Poitras. La discussion avec Stéphane Le Duc portera sur les débuts de la carrière du créateur, son parcours, sa vision et sa passion pour la mode. Par la suite, le public sera invité à poser ses questions au designer.

Rappelons que le Musée McCord possède la plus imposante collection Costume, mode et textiles au Canada avec plus de 20 680 vêtements et accessoires faits ou portés au Canada au cours des trois derniers siècles. « On met l’accent sur les designers, le prêt-à-porter, les manufacturiers, les grands magasins. Notre collection représente l’ensemble de l’industrie, surtout depuis notre fusion avec le Musée de la mode », note Alexis Walker. La collection comporte ainsi plusieurs pièces haute couture du milieu du XXe siècle signées par des créateurs montréalais, canadiens et internationaux.

Ce n’est pas un hasard si le Musée a mis sur pied le site EncycloModeQC, la seule référence encyclopédique en ligne sur l’histoire de la mode au Québec. Basé sur le Dicomode de Gérald Baril publié chez Fides en 2004, EncycloModeQC s’est donné pour mission d’adapter, de mettre à jour, de traduire, d’enrichir et d’illustrer les articles de l’ouvrage. Au fil du temps, d’autres articles viendront s’ajouter pour refléter la dynamique scène de la mode.

Le Musée McCord est le musée qui retrace l’histoire sociale de Montréal et, en ce sens, il présente toutes les facettes de la vie de la cité d’hier et d’aujourd’hui. Au-delà de sa collection Costume, mode et textiles, il abrite l’une des plus importantes collections historiques en Amérique du Nord avec plus d’un million d’objets qui racontent l’histoire de la peinture et de la photographie, ainsi que celle des cultures.

Jean-Claude Poitras — mode et inspirations

Au Musée McCord jusqu’au 26 avril 2020