Une panoplie d’activités muséales

Stéphane Gagné Collaboration spéciale
Jusqu’au 8 septembre, les visiteurs du Musée des beaux-arts de Montréal peuvent laisser libre cours à leur imagination en créant une tenue sur un mannequin articulé.
Photo: MBAM Sébastien Roy Jusqu’au 8 septembre, les visiteurs du Musée des beaux-arts de Montréal peuvent laisser libre cours à leur imagination en créant une tenue sur un mannequin articulé.

Ce texte fait partie du cahier spécial C'est l'été

Cet été, d’intéressantes activités auront cours dans plusieurs musées québécois, liées ou pas aux expositions qui y sont présentées. Ça vaut le coup de s’y attarder. Aperçu.

De la couture au Musée des beaux-arts de Montréal

En complément à l’exposition Thierry Mugler : Couturissime, le MBAM propose l’activité La Boîte à couture. On y présente une série de portraits et de témoignages d’artisans d’ici reconnus pour leur talent en haute couture et en design de mode. Les participants peuvent ainsi découvrir les différents métiers de la mode. Ils en apprennent aussi sur les débuts de la haute couture. Enfin, un atelier créatif permet aux six ans et plus de créer une tenue avec des cure-pipes et des tissus variés, sur un mannequin articulé. L’activité a cours tout l’été jusqu’au 8 septembre.

Des ateliers créatifs au MAC

Dans le cadre de l’exposition de l’artiste d’origine algonquine Nadia Myre, le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) propose des ateliers afin d’explorer certaines démarches empruntées par cette artiste. À chaque séance, une nouvelle activité d’arts plastiques ou médiatiques est proposée. Le sujet, le thème, la technique et les matériaux varient. Les ateliers ont lieu en juin et juillet. Réservation obligatoire sur le site du MAC. Également liés à l’exposition de Nadia Myre, les Dimanches famille (23 et 30 juin prochains) proposent des ateliers de création pour tous, où les participants seront amenés à réfléchir aux notions d’identité par le sang et de territorialité. Informations sur le site du MAC.

Photo: François Maisonneuve

Des promenades urbaines au Musée McCord

Les mardis et samedis, du 2 juillet au 5 octobre, le Musée McCord organise des promenades historiques dans trois secteurs du centre-ville : le Mille carré doré, Milton-Parc et le Quartier des affaires. Vous en apprendrez sur le Montréal souterrain, sur les somptueuses demeures du quartier Mille carré doré, sur les gens qui les ont habitées et sur la manière dont des citoyens s’y sont pris pour sauver de la démolition, dans les années 1970, plusieurs maisons victoriennes dans Milton-Parc. Les promenades se déroulent en français et en anglais. Aussi, le musée propose une panoplie d’activités (toutes gratuites) dans le parc éphémère, la Forêt urbaine, qui revient pour une neuvième saison sur la rue Victoria, devenue piétonne pour l’occasion.

Des visites guidées autour d’une exposition sur la bière

Le Musée POP de Trois-Rivières vous propose de découvrir l’exposition Autour d’une broue avec un guide. On y relate les origines de la bière, des débuts de la colonie jusqu’aux microbrasseries. En complément de cette exposition, les visiteurs pourront visiter deux microbrasseries de la région, le Trou du diable à Shawinigan et le Temps d’une Pinte à Trois-Rivières. Au Trou du diable, la visite se fait gratuitement, de 13 h à 16 h, sur présentation du billet du musée. À la brasserie le Temps d’une Pinte, on offre une visite guidée, de 12 à 16 h, suivie d’une dégustation, au coût de 7,50 $ (gratuit pour les moins de 18 ans) sur présentation du billet du musée.

Photo: Musée POP Daniel Jalbert

De l’art dans le parc

En marge de l’exposition sur le peintre Miró, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) propose un atelier de création en plein air intitulé Pop-up : l’art dans le parc. Aidés par des animateurs, les participants contribueront à la réalisation d’une oeuvre collective dont le résultat sera dévoilé lors de la fête familiale du MNBAQ le 25 août. L’activité est gratuite et se déroulera, à proximité du MNBAQ, les mardis et jeudis du 9 juillet au 9 août, de 13 h à 15 h. Pour connaître l’heure et le lieu de rendez-vous, consultez la page Facebook du MNBAQ.

En tout temps, il est aussi possible de découvrir et d’apprécier les 25 sculptures et oeuvres monumentales présentes autour du musée. Grâce à un médiaguide, disponible gratuitement, le visiteur aura accès à un bref portrait des artistes, au contexte de création de leurs oeuvres, ainsi qu’à des informations pertinentes sur chacun.

Des ateliers de dessin pour enfants

Cet été, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke souhaite mettre en valeur les talents d’artiste des enfants en proposant deux ateliers de dessin. Le premier intitulé 1001 Dessins aura lieu tous les samedis de juillet et août (sauf le 3 août), à 10 h 30 ou 14 h 30. Il s’adresse aux enfants de 6 à 12 ans. On les invitera à dessiner des modèles vivants costumés.

Le deuxième atelier est intitulé Imaginer, créer, partager comme un artiste. Il aura lieu tous les dimanches des mois de juillet et août. Chaque séance sera différente. Les enfants seront ainsi invités à réfléchir sur la provenance de l’inspiration d’un artiste célèbre (ex. : Jean-Paul Riopelle) avant de créer leurs propres oeuvres d’art à partir de cette inspiration. Ces ateliers comporteront deux séances (10 h 30 à 11 h 30, et 15 h 30 à 16 h 30) le dimanche et s’adresseront aux enfants de 4 à 12 ans.

La Machine à Turlute au Musée de la Gaspésie

En marge de l’exposition sur la célèbre chanteuse à turlutes, La Bolduc (qui a cours cet été), il est possible pour les visiteurs d’expérimenter l’art de « turluter » grâce à la Machine à Turlute, qui se trouve sur le site du musée. Jusqu’en septembre, tournez les disques colorés sur le devant de la machine et turlutez comme la Bolduc en réalisant des pièces musicales uniques. Les artistes qui « turlutent » dans la machine sont Random Recipe, Ariane Moffatt, Krista Muir et Socalled.

Photo: Musée de la Gaspésie

Visiter un sous-marin et plus

Pour la dixième année, le site historique maritime de la Pointe-au-Père invite les visiteurs à entrer dans les entrailles du Onondaga, un sous-marin de 90 mètres de long qui a sillonné l’Atlantique Nord de 1967 à 2000 avec un équipage de 70 personnes. Deux types de visite sont proposés : une visite découverte, où les membres de l’équipage parleront de leurs métiers respectifs et de la vie à bord, et une visite technique, où un narrateur expliquera les différents systèmes opérant à bord. Pour les plus mordus, le musée propose de passer une soirée et une nuit dans l’embarcation dans le rôle d’un sous-marinier. Pour connaître les coûts associés à chacune des activités, consultez le site du musée.