Les flâneuses

Caroline Montpetit

Parler cadien
Pour plonger dans le parler franco-louisianais, Jean Vautrin a écrit en 1989 un quasi-chef-d’œuvre, Un grand pas vers le Bon Dieu. Faisant sienne la langue des ancêtres cadiens, il raconte l’histoire d’une jeune fille cadienne du bayou Nez Piqué, promise à un hors-la-loi, qui finira dans La Nouvelle-Orléans de 1920. Prix Goncourt 1989, Vautrin a été poursuivi par Patrick Griolet, qui l’accusait d’avoir puisé 50 % de son vocabulaire dans ses propres études sur la langue cadienne. En 1992, la Cour d’appel de Paris a jugé que « l’auteur d’une œuvre de fiction n’est pas tenu de faire connaître les éléments dont s’est nourrie son imagination ».


Manon Dumais

Deux beautés désespérées
Deux veuves, Jen Harding (Christina Applegate), courtière immobilière caractérielle, et Judy Hale (Linda Cardellini), artiste baba cool, se croisent au sein d’un groupe de soutien au deuil. Bientôt, la première découvre que la seconde n’est pas tout à fait celle qu’elle prétend être… Chevauchant la comédie noire et le thriller, Mort à mes yeux (V.F. de Dead to Me), série de dix épisodes de la créatrice de 2 Broke Girls, Liz Feldman, regorge de répliques décapantes, de situations cocasses et de moments bouleversants, ainsi que de fines réflexions sur l’amitié, le couple, la fidélité, la maternité et la vérité. Sur Netflix.


Louise-Maude Rioux Soucy

Cris de bébés et spaghettis volants
Son Dernier cri, perturbant court mettant en scène un vison dans un magasin de fourrure, nous avait ravis par son côté acide et fort en gueule. Alexandra Lemay poursuit son exploration de l’animation image par image avec le chouette Bêtes de famille, sur ONF.ca. Sacré meilleure comédie au Festival du court métrage de New York, le petit bijou est surchargé de menus détails du quotidien forçant l’admiration. Dans ce décor pop survolté, une mère (Anne Dorval) et une fille (Émilie Bibeau) rejouent le énième chapitre d’une comédie familiale névrotique aussi tendre qu’acidulée, cris de bébés et spaghettis volants en prime.


Valérie Duhaime

George et les fœtus
L’Alabama a adopté la loi la plus restrictive des États-Unis sur l’avortement, allant même jusqu’à l’interdire en cas de viol. Nous conviendrons que l’enjeu n’a rien de drôle, mais l’occasion est belle pour se replonger dans l’œuvre du stand-up légendaire George Carlin, connu pour son humour direct portant sur des sujets politiques, religieux et sociaux. Si la plupart de ses spéciaux télévisés sont faciles à trouver gratuitement sur Internet, le spectacle Back in Town frappe fort. Carlin s’en prend aux militants contre l’avortement et autres chantres du conservatisme social. C’est brutal et brillant. Et ça défoule.