Les flâneurs


Odile Tremblay

Un vote pour la poésie

Chaque fois que Loui Mauffette livre un de ses spectacles poétiques, on y accourt. Le créateur de Poésie, sandwich et autres soirs qui penchent, à travers Chansons pour filles et garçons perdus, n’a mis en scène que des œuvres québécoises au Théâtre d’Aujourd’hui, avec reprise à la Cinquième salle de la Place des Arts. Et ce happening, auquel participent Marie-Jo Thériault, Pierre Lebeau et Kathleen Fortin aux côtés d’une douzaine d’autres interprètes, est rempli de fulgurances. Mariant entre autres L’alouette en colère de Félix Leclerc, Dehors novembre de Dédé Fortin, La jeunesse du monde d’Evelyne de la Chenelière, La quête de Jean-Paul Daoust (sur un délicieux numéro de claquettes de Roger Larue), ce spectacle trop long (plus de trois heures) est un chant et un cri. Certains segments sont moins judicieux, mais sa folie nous propulse hors de nos printemps trop gris.


Philippe Papineau

Sombre et drôle Histoire
Vous avez envie d’en apprendre sur le sombre passé de notre humanité en rigolant un bon coup? Même si les deux volets de cette affirmation semblent en opposition, c’est pourtant ce que réussit à faire le nouveau balado Les pires moments de l’Histoire. Produits par Urbania et animé par l’humoriste Charles Beauchesne, ces cinq épisodes reposent sur une narration aussi désinvolte qu’efficace, avec quelques effets sonores en prime. On s’y penche entre autres sur Raspoutine, sur les Vikings et sur les pires papes. Bref, c’est un peu la version Ding et Dong d’Aujourd’hui l’histoire.


Amélie Gaudreau

Au-delà des apparences
Belle surprise que cette comédie dramatique Shrill (disponible sur Crave Tv depuis le 3 mai) inspirée de l’essai Shrill : Notes From a Loud Woman de l’humoriste et auteure américaine Lindy West, qui raconte la prise de conscience d’Annie, une aspirante journaliste qui a le malheur d’avoir un excès de poids qui nuit grandement à la perception que les autres ont d’elle et à sa confiance en elle-même… La comédienne Aidy Bryant (Saturday Night Live) incarne à merveille cette jeune femme qui prend son destin en main.


Valérie Duhaime

Avoir la Géorgie en tête
Si les sons du boys’ band de rap américain Brockhampton vous ravissent, ou si vous n’avez pas encore la grande chance de les compter dans votre rotation musicale, sachez que l’une des voix principales du groupe, Kevin Abstract, a lancé récemment un 3e album solo dans la belle tradition lancée en équipe. Arizona Baby est un bel exercice de rythme, c’est vite puis doux, mais aussi sensible et dansant. Mais c’est surtout une incursion dans le cœur d’un des artistes les plus fascinants du milieu, l’un des rares rappeurs homosexuels à vivre son identité au grand jour.