L'histoire est affaire de culture

À défaut de voir l'exposition Dieu, le tsar et la révolution, qui a été reportée à l'an prochain, on pourra bientôt visiter au Musée de la civilisation une nouvelle exposition permanente sur l'histoire du Québec qui ouvrira ses portes à l'occasion de la Fête nationale. Place au Temps des Québécois.

Au dire du responsable des communications du Musée, des problèmes techniques seraient à l'origine du report de l'exposition sur le passé russe, qui était programmée pour juin et dont on attendait beaucoup. Les habitués du Musée devront doncse replier vers d'autres territoires cet été.

L'exposition Le temps des Québécois, qui sera inaugurée le 23 juin prochain, est le fruit de deux ans de travail et coïncide avec l'annonce de travaux de rafraîchissement de Mémoires, la grande exposition permanente du Musée sur le passé du Québec. D'après la commissaire Dominique Bilodeau, Le temps des Québécois vient combler une lacune importante: «L'exposition Mémoires ne porte pas sur l'histoire du Québec mais sur la culture. C'est une exposition sur la mémoire au sens nostalgique du terme. Elle montre comment on se souvient de notre passé. Avec l'exposition Le temps des Québécois, on donne une synthèse chronologique de l'histoire du Québec.»

Pour la concevoir, le Musée a fait appel à Patrice Groulx pour les textes et a bénéficié des conseils d'un groupe d'historiens composé d'Yvan Lamonde, Jocelyn Létourneau, Louis Rousseau et Donald Fyson. L'équipe a également travaillé avec l'ONF et le cinéaste Benoît Pilon (Roger Toupin, épicier variété) pour la réalisation de trois films qui accompagnent cette exposition structurée autour de trois grands moments: la Conquête, les rébellions et les élections de 1960.

Fierté

D'après Mme Bilodeau, on a voulu que Le temps des Québécois échappe aux catégories indépendantiste-fédéraliste. Or cette exposition, qui s'adresse avant tout aux Québécois, viserait à leur donner un sentiment de fierté par rapport à leur histoire: «Notre public cible, ce sont les Québécois qui, on le sait, ont la réputation de ne pas bien connaître leur histoire. [...] Dans ses recherches, Jocelyn Létourneau a constaté que les gens d'ici avaient une vision très misérabiliste de leur histoire. Avec cette exposition, on essaie en quelque sorte de remonter le moral des troupes!»

La mise sur pied de ce nouvel espace de 760 mètres carrés a été rendue possible grâce à une subvention de 760 000 $ du ministère de la Culture, qui vient par ailleurs d'annoncer l'octroi de 2,3 millions, dont une bonne partie permettra de réaménager Mémoires qui avait été inaugurée en 1988, lors de l'ouverture du Musée. On prévoit que la version améliorée de Mémoires sera présentée au public en 2006-07.

Musée de l'Amérique française et Centre d'interprétation de Place-Royale

Outre les deux expositions mentionnées plus haut et la troisième exposition permanente du Musée de la civilisation portant sur le monde autochtone, le Musée de l'Amérique française (MAF) et le Centre d'interprétation de Place-Royale (CIPR), qui font partie du même ensemble institutionnel, offrent eux aussi diverses expositions et activités tournant autour de notre histoire collective.

Au MAF, l'exposition permanente donne à voir la Nouvelle-France à travers les collections du Séminaire de Québec: oeuvres d'art, pièces d'orfèvrerie, instruments scientifiques... Dans un registre un peu moins austère, les visites en famille trouveront leur compte avec un film sur l'Amérique française et l'activité «Joseph le pensionnaire», où l'on nous met dans la peau — et les vêtements — d'un jeune étudiant du Petit Séminaire et de son entourage, à la fin du XIXe siècle. Enfin, le Musée présente jusqu'en septembre l'exposition Lui - la mode au masculin, qui avait été conçue au Musée McCord. Tout en faisant la preuve de l'existence d'une réelle coquetterie masculine, Lui... identifie les éléments de style prisés par l'homme québécois au cours des 300 dernières années. Intrigant...

Finalement, même si le Centre d'interprétation de Place-Royale paraît plus adapté aux besoins de la manne touristique qu'aux nôtres, on peut aller y faire son petit tour, histoire de constater qu'on n'en sait jamais assez sur notre passé. Le Centre et ses jeunes animateurs proposent diverses visites guidées où animateurs et visiteurs sont invités à porter les habits des messieurs-dames de la Nouvelle-France, dont on cherche ici à reconstituer la vie de tous les jours. Le Centre ouvre ses portes à la Saint-Jean-Baptiste.

- Musée de la Civilisation:

85, rue Dalhousie, Québec. Renseignements: 643-2158

- Musée de l'Amérique française: 2, côte de la Fabrique, Québec. Renseignements: (418) 692-2843

- Centre d'interprétation de Place-Royale: 27, rue Notre-Dame, Québec. Renseignements: (418) 646-3167