Une action en justice de plus de 720 000$ contre Éric Salvail

Des allégations d’inconduites sexuelles ont visé Éric Salvail l'automne dernier. 
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Des allégations d’inconduites sexuelles ont visé Éric Salvail l'automne dernier. 

Le producteur et ancien animateur Éric Salvail fait face à une poursuite de plus de 720 000 $.

Déposée il y a quelques semaines par une centaine d’ex-employés de l’émission En mode Salvail, la procédure judiciaire est menée par l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son (AQTIS).

Le grief concernerait des ruptures de contrats et des salaires impayés, a expliqué la conseillère à la direction de l’AQTIS, Catherine Escojido, sans toutefois entrer dans les détails.

Rappelons qu’à l’automne 2017, l’ancien animateur s’est retrouvé sur la sellette alors que des allégations d’inconduites sexuelles ont été déposées contre lui. 

Allégations qui auront finalement eu raison du producteur québécois, son émission En mode Salvail, diffusée sur les ondes de V, ayant aussitôt été retirée de la grille horaire. Ce serait cette annulation qui aurait mis fin abruptement aux contrats de travail des employés à l'origine de la procédure.