À mettre au calendrier: le festival BD de Montréal

Le bédéiste Siris a publié l’automne dernier l’intégrale de «Vogue la valise», une autofiction qu'il a pris du temps à mener à terme. 
Photo: La Pastèque Le bédéiste Siris a publié l’automne dernier l’intégrale de «Vogue la valise», une autofiction qu'il a pris du temps à mener à terme. 

Siris est un bédéiste singulier. Marquée par la vie, cette figure forte de la bédé underground dans les années 1990 est sortie récemment de sa marge avec la publication l’automne dernier de l’intégrale de Vogue la valise (La Pastèque), autofiction sensible qu’il a pris du temps à mener à terme. C’est que l’univers de Siris est à part, et c’est ce qu’il viendra décoder en personne vendredi dans le cadre de la 7e édition du Festival BD de Montréal, qui se tient les 25, 26 et 27 mai à l’Espace La Fontaine, au coeur du parc du même nom.

Des conversations avec des auteurs, il va y en avoir beaucoup d’ailleurs, puisque Pascal Jousselin, auteur d’Imbattable (Dupuis), Jean-Sébastien Bérubé, auteur de Comment je ne suis pas devenu moine (Futuropolis), Pénélope Bagieu, auteure de la série Culottées (Gallimard), ou encore Catherine Ocelot, auteure de La vie d’artiste (Mécanique générale), vont être là. Cette messe du 9e art dans la métropole va être également l’occasion de parler Dragouille, manga, bédé anglophone, d’assister à des duels de dessinateurs et de s’initier au monde du dessin et du récit mis en image.