Pour la vitalité des petites et des grandes villes

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Un comité formé de membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Roberval, d’artistes, de citoyens et de commerçants a eu l’idée d’un projet pour transformer les vitrines des commerces vacants en musées.
Photo: Duchesne / Les Arts et la Ville Un comité formé de membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Roberval, d’artistes, de citoyens et de commerçants a eu l’idée d’un projet pour transformer les vitrines des commerces vacants en musées.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Pendant qu’à Roberval, les vitrines se transforment en musées et qu’à Sept-Îles on accueille un symposium de sculpture, dans la MRC de Drummond, on crée un site dédié au patrimoine de la région.

Des vitrines comme des musées

Avec ses 10 227 habitants en 2011, la petite ville de Roberval a constaté au cours des dernières années l’abandon de ses commerces du centre-ville. Un comité formé de membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Roberval, d’artistes, de citoyens et de commerçants a eu l’idée d’un projet pour transformer les vitrines des commerces vacants en musées. Ainsi, des artistes se sont vu attribuer chacun une vitrine à aménager selon ses envies.

Lors de leur dévoilement en 2016, chacune des vitrines a donné lieu à une fête populaire regroupant des personnes de tous les âges et de divers secteurs d’activités. Aujourd’hui, les vitrines suscitent la curiosité et permettent une réappropriation du centre-ville tout en démocratisant l’art et la culture. Effet-surprise de cette initiative : un comité de revitalisation s’est formé, composé de citoyens préoccupés par l’avenir de leur centre-ville.

« Le parc des arts »

À Sept-Îles, le milieu culturel demandait depuis longtemps de mettre en avant les arts visuels. La réponse de la Ville a été de créer, en partenariat avec le collectif Panache art actuel, le Symposium de sculpture de Sept-Îles. Ce projet a été rendu possible grâce à une entente de développement culturel intervenue entre la Ville, le ministère de la Culture et des Communications et l’aluminerie Alouette.

C’est au parc des Jardins de l’Anse qu’a eu lieu le Symposium en 2016. Le thème de cette première édition était « Art et industrie », et les visiteurs ont pu se familiariser avec la sculpture contemporaine et échanger avec les artistes. Les œuvres, confectionnées à partir de matériaux durables, s’intègrent au paysage maritime de la ville.

Aujourd’hui, legs du Symposium, les visiteurs peuvent encore admirer trois œuvres monumentales au parc des Jardins de l’Anse. Elles font dorénavant partie du quotidien des Septiliens, qui prennent plaisir à nommer l’endroit le « parc des arts ».

Plus qu’un inventaire

Le site Patrimoine Drummond (patrimoinedrummond.ca) a été créé en 2016 par la MRC de Drummond. Depuis plus d’une décennie, la MRC, à l’aide de différentes actions, tente de sensibiliser les collectivités de son territoire à la mise en valeur du patrimoine. Dans ce sens, la création du site Internet est une suite logique aux actions menées précédemment.

D’abord conçu comme un inventaire des constructions présentant un intérêt architectural, le site propose aussi de nombreux outils de référence et un accès à des documents provenant d’autres sites Internet. Le site est consulté tant par les citoyens du territoire que par les professionnels.