À mettre au calendrier: CTDA et Maison Théâtre

De gauche à droite: Mireille Métellus, Pierre Lebeau, Léane Labrèche-Dor, Benoît McGinnis, Rachel Graton et Sylvain Bélanger.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir De gauche à droite: Mireille Métellus, Pierre Lebeau, Léane Labrèche-Dor, Benoît McGinnis, Rachel Graton et Sylvain Bélanger.

Conversation et reconstruction au CTDA

Le directeur artistique du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (CTDA), Sylvain Bélanger, a conçu cette 50e saison comme une « grande conversation ». De celle qui se tisse au fil de « détonations spontanées et nécessaires ». Non pas pour « détruire », mais appeler « à la reconstruction ». La première détonation sera donnée par Mani Soleymanlou, de retour avec une réflexion sur les identités parallèles, provisoirement intitulée Neuf. Il passera la parole à Emmanuelle Jimenez pour Centre d’achats,sur nos aliénations collectives. Annick Lefebvre reprendra le flambeau avec ColoniséEs en janvier. Suivra Catherine Chabot avec Lignes de fuite. Et enfin, Chansons pour filles et garçons perdus, une « stonerie » poétique imaginée par Loui Mauffette, auteur du délicieux Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent. On suivra aussi de près ce qui se fera à la salle Jean-Claude Germain, où on entendra notamment les voix d’Émilie Monnet, J-F Nadeau et Rachel Graton.

 

Du neuf et des valeurs sûres à la Maison Théâtre

La 35e saison de la Maison Théâtre sera diversifiée, avec 16 spectacles dont trois créations. À tout seigneur, tout honneur, on retient d’abord un texte de Larry Tremblay, qui, avec le Théâtre de l’Oeil, proposera Marco bleu. Au rayon des nouveautés, on attend aussi beaucoup de C’est ma soeur !, le nouvel opus de la compagnie Des mots d’la dynamite. Enfin, Conte du Soleil, le dernier volet d’un triptyque conçu par Philippe Soldevila, sera offert en avril. Se grefferont à la programmation de la directrice artistique Sophie Labelle (sa première sous ce chapeau) plusieurs valeurs sûres, dont la Lune entre deux maisons,de Suzanne Lebeau, et le célébré Pigiami(Pyjamas). Intrigante nouveauté, le jeune public sera invité en avril à assister à une trilogie théâtrale, complétée par des ateliers thématiques, une rencontre avec les artistes et un pique-nique. Pour les ados : on signale Petite sorcière et Je suis William.