À mettre au calendrier: Baie-Saint-Paul, Orford et Québec

Patrick Watson
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Patrick Watson

Né de la seule volonté de jeunes de Charlevoix, le Festif ! est devenu en quelques années un incontournable du circuit estival des festivaliers québécois. Et cette année, ceux qui feront la route jusqu’à Baie-Saint-Paul auront droit à une belle ribambelle de prestations, notamment sur la grande scène, avec toute la bande de l’hommage « Desjardins, on l’aime-tu ! », Patrick Watson, Hubert Lenoir, Vincent Vallières et Tiken Jah Fakoly. Dans le sous-sol de l’église, sous les chapiteaux, dans les ruelles ou sur le quai, il y aura aussi Galaxie, Mara Tremblay, Philippe Brach, Matt Holubowski, Fred Fortin, Keith Kouna, Marie-Jo Thério, Milk Bone, Émile Bilodeau et plusieurs autres. La formule des « spectacles surprises », tenus dans des lieux insolites et annoncés à la dernière minute, est aussi de retour. Du 19 au 22 juillet.

Le récital donné par le pianiste Christian Blackshaw le 14 juillet à Orford Musique, avec les Moments musicaux et la sonate D. 784 de Schubert, ainsi que la Fantaisie op. 17 de Schumann, sera l’un des concerts phares de l’été musical québécois. Le festival, qui se tiendra du 6 juillet au 11 août, affiche deux nouvelles séries en collaboration avec la Maison Merry, fraîchement restaurée, et la municipalitéé́ de North Hatley alors que, par ailleurs, une cinquantaine de concerts gratuits seront donnés par les étudiants de l’Académie dans la région. En ouverture officielle, le 6 juillet, Les Violons du Roy interprèteront Vivaldi sans chef. À l’autre bout du spectre, le 11 août, I Musici et Jean-Marie Zeitouni cultiveront le répertoire romantique, avec Brahms, Elgar et Schumann.

Le Carrefour international de théâtre de Québec se conjuguera en dix temps forts sur scène. On retient parmi ceux-là la visite très attendue de Fribourg avec Halfbreadtechnique, un essai de Martin Schick qui invite à réfléchir sur le don et le partage, mais aussi de Namur avec Cold Blood signé Michèle Anne De Mey, Jaco Van Dormael et le collectif Kiss & Cry. De Québec, le Carrefour mettra en vitrine le travail du collectif AlphaCharlieKilo avec Nombre, qui propose une expérience participative inusitée sous forme de jeu collectif. Quelques perles seront partagées avec le Festival TransAmériques (Oblivion, La parade des taupes), tandis que d’autres feront escale dans la capitale nationale après avoir ravi d’autres villes (Réversible, Hamlet_director’s cut, Dans la solitude des champs de coton). Sans compter le retour du déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant… ? et tous les chantiers si nourrissants qui prendront Québec d’assaut du 22 mai au 8 juin 2018.