Le Festif de Baie-St-Paul recevra 64 artistes en juillet

Pour le spectacle de Vincent Vallières, l'an dernier, il y avait foule dans la cour de Kim, une résidente de la municipalité.
Photo: Le Festif Pour le spectacle de Vincent Vallières, l'an dernier, il y avait foule dans la cour de Kim, une résidente de la municipalité.

Le Festif ! de Baie-St-Paul poursuit sur sa belle trajectoire musicale, avec une programmation 2018 qui s’annonce bigarrée à souhait et toujours bien campée dans le décor estival de Charlevoix, entre la grande scène, les ruelles et les spectacles surprises.

Le menu de cette neuvième édition, dévoilé mercredi en début de soirée, compte pas moins de 64 artistes. Une courtepointe musicale naturellement éclectique, dont l’élaboration représente de plus en plus « un défi », reconnaît d’emblée son directeur général, Clément Turgeon.

Les tricotages et détricotages sont nombreux, explique le co-fondateur du Festif !. « Je dois avoir 28 versions de la programmation, avec chacune des variations, pour équilibrer les choses entre les découvertes, les artistes que les festivaliers demandent, les différentes scènes, etc. On veut continuer de développer notre créneau, qui se situe entre un festival de la chanson et un festival de musique plus "underground". »

Balade au quai

Cette année, précise-t-il, seulement une dizaine des artistes qui se produiront en juillet à Baie-St-Paul sont déjà passés par le festival. Et parmi eux, on compte quelques incontournables qui s’y pointeront notamment parce qu’ils ont un album récent en poche.

C’est le cas de Galaxie, qui animera une des fins de soirées élastiques du Festif !, mais aussi de Mara Tremblay, qui se produira en plein après-midi au quai de Baie-St-Paul. C’est aussi cette scène, avec le Saint-Laurent et l’Île-aux-Coudres en toile de fond, qui accueillera notamment Matt Holubowsky et Philippe Brach. On s’y voit déjà, en plein coeur de l’été.

Photo: Le Festif Basia Bulat avait offert une prestation au piano sur le quai lors de l'édition de 2016.

On salue d’ailleurs ici la culture du fignolage qui s’est développée depuis les débuts de l’événement, né de la seule volonté de jeunes de la région. Chaque année, on redécouvre cette utilisation inventive et étonnante des lieux pour faire opérer la magie des prestations musicales.

« Je prends le temps d’écouter les albums, pour tenter de trouver le meilleur site pour chaque artiste, en fonction de leur son ou de leur plus récent album », souligne Clément Turgeon.

Spectacles surprises

Pour échapper au caractère théoriquement restreint du site, concentré sur différentes scènes au centre-ville, le festival a par ailleurs développé une formule de « spectacles surprises », annoncés via une application mobile. La belle idée.

On se souvient encore de la bande d’Alaclair Ensemble, juchée sur une vieille voiture décapotable stationnée en plein milieu d’une rue de Baie-St-Paul, de Fred Fortin au sous-sol de l’Accommodation, de Louis-Jean Cormier au bord d’un feu de camp, ou encore de Vincent Vallières jouant en mode quasi acoustique dans la cour d’une résidente.

Que nous réservera 2018 ? Il faudra y être pour le savoir, et seulement une heure à l’avance. Une dizaine de ces « surprises » sont prévues de jeudi à dimanche.

De Desjardins à Tiken Jah Fakoly

En plus des rendez-vous au sous-sol de l’église, des différents chapiteaux, du bus Festif ! et des ruelles, il faudra se mêler à la foule plus dense, devant la grande scène. De jeudi à samedi, on aura droit à Patrick Watson, Tiken Jah Fakoly, Hubert Lenoir, Daniel Boucher ou encore la production « Desjardins on l’aime-tu », avec Yann Perreau, Philippe B., Stéphane Lafleur et tutti quanti. Quand on dit que la programmation est riche et éclatée à souhait.

Clément Turgeon et son équipe s’occupent aussi, et plus que jamais, de « gérer la croissance », fulgurante, du Festif !. L’événement avait attiré 2000 personnes à sa première édition en 2010. Ils étaient près de 37 000 l’an dernier.

« On se demande parfois à quel moment les choses ont pu dégénérer, blague le directeur général de l’événement. Mais on veut que ça continue. C’est devenu quelque chose d’essentiel pour la région de Baie-St-Paul. »

Le Festif ! de Baie-St-Paul

Du 19 au 22 juillet