Louise Lantagne dirigera la SODEC

Louise Lantagne devient présidente et chef de la direction de la SODEC, en remplacement de Monique Simard.
Photo: Attraction Images Louise Lantagne devient présidente et chef de la direction de la SODEC, en remplacement de Monique Simard.

L’ancienne directrice générale de la télévision de Radio-Canada, Louise Lantagne, vient d’être nommée à la tête de la SODEC (Société des entreprises culturelles du Québec). Elle remplace Monique Simard, dont le mandat s’est terminé au début de l’année.

Mme Lantagne devient ainsi présidente et chef de la direction de ce qui est une des plus importantes institutions culturelles au Québec. Le premier ministre Couillard a confirmé sa nomination en fin d’après-midi mercredi.

« Son parcours professionnel, sa vaste expérience et sa compréhension des réalités du milieu culturel québécois seront des atouts importants dont la SODEC pourra bénéficier dans la réalisation de son mandat, a pour sa part soutenu la ministre de la Culture, Marie Montpetit. Je suis persuadée que l’arrivée de Mme Lantagne au sein de la SODEC aura un effet positif pour chacun des domaines d’intervention qui sont sous sa responsabilité. »

Vice-présidente fiction, long métrage et documentaire à la boîte de production Attraction Images depuis octobre 2014, Louise Lantagne a surtout été associée à Radio-Canada au cours de sa carrière. Elle avait été nommée chef des longs métrages canadiens en 1999, puis directrice du secteur des dramatiques et des longs métrages, avant de devenir directrice générale de la radio en janvier 2007.

Au début de 2007, elle avait accepté le poste de directrice des programmes de Télé-Québec… puis y avait renoncé avant même d’entrer en fonction, pour plutôt accepter l’offre d’aller diriger la radio publique. Entre 2008 et 2014, elle fut responsable de l’ensemble de la programmation de la télévision générale.

Ce sera un deuxième passage à la SODEC pour Mme Lantagne, où elle avait été chargée de projets et chef de l’équipe contenu entre 1991 et 1999. Elle est diplômée en littérature et en droit.

Large vision

Le président du conseil d’administration de la SODEC, Pierre Laporte, avait indiqué au Devoir au début du mois que le comité de sélection cherchait « une personne qui a une très belle connaissance du milieu culturel, qui peut avoir des opinions par rapport à la refonte de la Loi sur la SODEC ou sur la politique culturelle, quelqu’un qui comprend les enjeux dans l’ensemble des secteurs d’activités, mais qui a aussi un bon sens des affaires ».

Cela parce que la SODEC est partenaire du Fonds d’investissement de la culture et des communications (une société en commandite de capital de risque qui investit dans des entreprises culturelles) de même que du Fonds Capital Culture Québec.

« On ne veut pas juste avoir une figure de proue [du milieu culturel], disait alors M. Laporte. Je ne veux pas quelqu’un qui va faire de la politique, c’est le rôle du gouvernement. On est là pour gérer les programmes, pour bien appuyer nos entreprises. »

La mission de la SODEC est de « promouvoir et de soutenir l’implantation et le développement des entreprises culturelles ». La création de la SODEC date de 1995, mais l’organisme existait auparavant sous les noms de Société de développement des industries de la culture (SODIC, 1978), Société de développement des industries de la culture et des communications (SODICC, 1982) et Société générale des industries culturelles (SOGIC, 1988).