Les températures glaciales pourraient nuire aux festivités du Nouvel an

Héritage Canada a annoncé l’annulation de certaines activités. 
Photo: Fred Chartrand La Presse canadienne Héritage Canada a annoncé l’annulation de certaines activités. 

La vague de froid extrême qui balaie le pays menace les festivités du Nouvel An.

À Ottawa, les célébrations avaient été mises sur la glace, vendredi matin, avant que les organisateurs ne prennent la décision de carrément annuler certaines des activités qui devaient clore le 150e anniversaire de la fédération canadienne.

Des feux d’artifice et un spectacle de lasers illumineront bel et bien le ciel de la capitale au coup de minuit, mais ce sera sans musique, par crainte que l’équipement nécessaire ne gèle.

Du côté de Québec, le producteur des événements sur la Grande Allée, André Verreault, ne se laisse pas impressionner par le mercure.

Il souligne qu’une foule importante s’était déplacée pour le réveillon du Nouvel An il y a quatre ans, malgré un froid, selon lui, encore plus intense.

La fête s’est amorcée mercredi et le directeur d’Action promotion Grande Allée dit déjà constater que la température ne refroidit pas l’enthousiasme des festivaliers.

« Les gens sont habillés, les gens sont habitués. À Québec, on est une ville d’hiver, avance-t-il. On a plein de belle neige blanche. Il fait beau soleil, c’est l’avantage de quand il fait froid. »

M. Verreault dit attendre quelque 160 000 personnes sur le site, où une grande roue, une tyrolienne et une glissade ont notamment été aménagées, de même que deux scènes extérieures.

À Montréal, l’organisation du Party du Nouvel An tient également à aller de l’avant.

Martin Durocher, de Montréal en Fêtes, reconnaît que les préparatifs ne sont pas sans embûches.

Les effectifs ont dû être doublés afin de permettre aux employés de prendre des pauses pour se réchauffer.

Une halte-chaleur a été ajoutée dans le marché Bonsecours et demeurera accessible jusqu’au petit matin, indique-t-il.

Le spectacle du quai Jacques-Cartier sera assuré, entre autres, par Daniel Bélanger, Vincent Vallières, Pierre Kwenders, Laurence Nerbonne, Les Deuxluxes et DJ KXO.

M. Durocher admet avoir renoncé à une assistance plus importante que l’an dernier, mais compte tout de même sur la présence de quelque 150 000 fêtards.

Environnement Canada ne prévoit pas une remontée du mercure avant le 2 janvier. Le météorologue Alexandre Parent hésite toutefois à parler d’un véritable redoux, alors que les températures demeureront sous les normales saisonnières.