Un 15e opus pour Fabienne Thibeault

Paris — Engagée depuis des années dans la défense de la ruralité, Fabienne Thibeault fait son retour sur disque. Made in Québec, son quinzième album, sort aujourd'hui en France, où l'interprète vient par ailleurs d'être élevée au rang d'officière dans l'Ordre du mérite agricole, créé en 1883.

«Je suis très fière de cette récompense, a déclaré la chanteuse. Je crois que je suis la première artiste à avoir droit à cet honneur, qu'on réserve d'habitude à des producteurs, des agronomes ou des fonctionnaires.»

Fabienne Thibeault vit à Paris depuis 18 ans, mais elle est restée très attachée à la terre, au point de devenir une espèce d'«ambassadrice du monde rural». Avec son compagnon Jean-Pierre Debarbat, lui-même musicien, elle a créé en 1996 une association dont le but est de redynamiser les collectivités locales à travers des spectacles musicaux, des animations «agriculturelles», comme elle dit parfois.

S'il n'est pas question de cela dans Made in Québec, Fabienne Thibeault y évoque tout de même ses propres racines régionales. Sur la pochette de l'album, la chanteuse est photographiée devant le fleuve Saint-Laurent, prisonnier des glaces. C'est l'hiver également dans Mon Charlevoix, un des deux titres inédits du disque, dans lequel l'ex-serveuse automate chante sa région natale.

Pour le reste, Fabienne Thibeault reprend les chansons québécoises qui ont «marqué les Français» depuis 40 ou 50 ans. Comme elle l'a déjà fait sur d'autres disques, elle chante donc Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Beau dommage, Diane Dufresne, Daniel Lavoie, Robert Charlebois... Plus étonnant, elle reprend à sa manière Hélène, le grand succès de Roch Voisine, et Ma cabane au Canada, le succès de Line Renaud.