L’UNEQ et l’AAQ contre les coupes à BAnQ

Dans une lettre adressée hier au ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois a fait savoir qu’elle incitait ses 1600 membres à protester contre la réduction du budget de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, annoncée le 6 juin, laquelle contraint BAnQ à réduire de 2,4 millions sa masse salariale. « Réduire les ressources de BAnQ […] est une injustifiable régression dans un secteur culturel qui a toujours souffert de sous-développement », juge l’UNEQ. Le 15 juin, l’Association des archivistes du Québec, qui compte plus de 700 membres, a également écrit au ministre pour lui faire part de sa position sur les suppressions de postes et la réorganisation à BAnQ. « Moins de postes d’experts à BAnQ signifie une réduction des services aux citoyens, une diminution de la conservation de la mémoire collective, de la culture québécoise et moins d’archives à consulter pour les Québécoises et les Québécois », soutient l’AAQ. Rappelons que, la semaine dernière, 169 professionnels des bibliothèques ont manifesté leur désaccord dans une lettre ouverte adressée au premier ministre Philippe Couillard.