La production Louis Riel au Festival d’opéra de Québec

Christophe Huss Collaboration spéciale
Peter Barrett (colonel Garnet Wolseley), James Westman (sir John A. Macdonald), Jean-Philippe Fortier-Lazure (sir George-Étienne Cartier) et Alain Coulombe (monseigneur Taché) dans «Louis Riel»
Photo: Michael Cooper Peter Barrett (colonel Garnet Wolseley), James Westman (sir John A. Macdonald), Jean-Philippe Fortier-Lazure (sir George-Étienne Cartier) et Alain Coulombe (monseigneur Taché) dans «Louis Riel»

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

La 7e édition du Festival d’opéra de Québec, du 24 juillet au 5 août 2017, qui s’ouvrira avec un grand Gala lyrique dans la cour du Vieux Séminaire de Québec, proposera comme spectacle principal l’opéra Louis Riel de Harry Somers. Cette édition se distinguera aussi par un nombre record d’activités et le retour du studio d’opéra pour jeunes chanteurs.

Pour tous les mélomanes, novices et avertis, le Festival d’opéra c’est aussi plusieurs activités gratuites comme la Brigade lyrique, qui sillonnera les principaux lieux publics et parcs de Québec avec des prestations du mercredi au dimanche, deux fois par jour. La brigade est composée, cette année, d’Audrey Larose Zicat, Marie-Andrée Mathieu, Louis-Charles Gagnon et Marc-André Caron, accompagnés par Jean-François Mailloux et Claude Soucy. Les festivaliers sont également conviés à prendre l’apéro chaque jour, du 24 au 27 juillet, à 16 h, à la chapelle du Musée de l’Amérique francophone pour découvrir les liens entre Shakespeare et l’opéra.

Le Festival d’opéra de Québec renoue avec bonheur avec son Studio pour jeunes chanteurs en s’associant avec les Jeunesses Musicales Canada pour présenter Don Giovanni de Mozart, mis en scène par Oriol Tomas, dans une version accompagnée au piano, au Théâtre La Bordée les 29, 31 juillet et 2 août.

Le Festival créera également son 4e opéra jeunesse de Nathalie Magnan et Richard Paquet, Mascarade à Venise, dont le cadre sera Venise au XVIIIe siècle. Cette production sera jouée et chantée par de jeunes chanteurs âgés de 11 à 18 ans.

Mais l’affiche de l’édition 2017 sera assurément la présentation de l’opéra Louis Riel, composé en 1966-1967 par Harry Somers sur un livret de Mavor Moore et Jacques Languirand. Cette production, qui a fait l’événement en avril à Toronto, fait renouer l’Opéra de Québec avec ses paris magnifiques : porter l’opéra dans les débats de notre société à travers la programmation d’ouvrages de notre temps.

Cinquante ans après la création de l’oeuvre, la relecture du metteur en scène Peter Hinton cherche à introduire une perspective autochtone dans l’oeuvre de Somers. Partant du postulat que l’opéra Louis Riel« comporte des biais liés à une vision coloniale », Hinton a voulu « donner une voix aux autochtones » par la présence du choeur silencieux. Nul doute que cette proposition théâtrale forte, rodée sur scène à Toronto, en avril, puis à Ottawa, en juin, sera l’un des événements de notre été musical.

Ce Louis Riel, présenté à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec les 30 juillet, 1er et 3 août, sera introduit par une causerie de l’éminent anthropologue Serge Bouchard. La distribution comprend Russell Braun (Louis Riel), James Westman (Macdonald), Alain Coulombe (Mgr Taché), Simone Osborne et Allyson McHardy, sous la direction de Jacques Lacombe.

Pour ouvrir le Festival, un grand gala d’opéra réunira, le 24 juillet dans la cour du Vieux Séminaire, Lyne Fortin, Magali Simard-Galdès, Julie Boulianne, Antoine Bélanger, Antonio Figueroa, Éric Thériault, Christopher Dunham et Jean-François Lapointe sous la direction de Stéphane Laforest. Enfin, pour clore l’événement, le contre-ténor Anthony Roth Costanzo et Les Violons du Roy dirigés par Jonathan Cohen parcourront, le 5 août au Palais Montcalm, les univers opposés, et peut-être pas si antinomiques, de Haendel et Philip Glass.

Festival d’opéra de Québec, du 24 juillet au 5 août 2017, billetterie : 418 529-0688 ou 1 877 643-8131, www.festivaloperaquebec.com

Trois rendez-vous

24 juillet : Concert d’ouverture dans la cour du Vieux Séminaire avec huit solistes et la Sinfonia de Lanaudière, dirigée par Stéphane Laforest.

30 juillet : Première de Louis Riel de Harry Sommers, dirigé par Jacques Lacombe.

5 août : Concert d’Anthony Roth Costanzo et des Violons du Roy, dirigés par Jonathan Cohen.