Michèle Cournoyer gagne un Prix du Gouverneur général

La cinéaste d’animation montréalaise Michèle Cournoyer
Photo: Jacques Grenier Archives Le Devoir La cinéaste d’animation montréalaise Michèle Cournoyer

Ottawa — La cinéaste d’animation montréalaise Michèle Cournoyer fait partie des gagnants des Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques de cette année.

Le travail de la réalisatrice dans le mouvement de la nouvelle vague des années 1970 a mené à la création de courts métrages d’animation expérimentaux comme Le chapeau, qui a gagné le prix du meilleur court métrage canadien au Festival international du film de Toronto en 2000.

Un sculpteur dont les oeuvres en céramique les plus connues ont déjà été rejetées par le gouvernement fédéral pour l’Exposition universelle fait aussi partie des gagnants du prix de 25 000 $. Glenn Lewis, de Vancouver, a pris d’assaut la scène artistique en 1970 avec son oeuvre Artifact, commandée par le Canada pour l’Exposition universelle d’Osaka, au Japon. Elle avait cependant été rejetée par le responsable du pavillon, Patrick Reid, qui la jugeait trop provocante.

L’écrivain Philip Monk, conservateur et critique d’art contemporain pour le magazine Maclean’s, est aussi honoré.

Les autres lauréats sont le cinéaste torontois Mike Hoolboom, l’artiste en arts visuels torontoise Shelagh Keeley, le peintre torontois Landon Mackenzie, l’artiste joaillière d’Halifax Pamela Ritchie et Shelley Niro, une artiste multimédia de la réserve des Six Nations de la rivière Grand, près de Brantford en Ontario.

Le gouverneur général David Johnston remettra les prix lors d’une cérémonie qui se tiendra à Rideau Hall, le 1er mars.

Une exposition d’oeuvres des gagnants de cette année sera présentée au Musée des beaux-arts de Winnipeg, du 8 avril au 4 septembre.