Décès de Paul Berval

Le comédien Paul Berval, un abonné de l'affiche du Théâtre des Variétés et de la télé comique, est décédé hier matin, à Montréal, à l'âge de 80 ans. Il était hospitalisé depuis jeudi dernier.

Né à Longueuil en 1924, demi-frère du comédien Rolland Bédard, il s'inscrit au Conservatoire Lasalle pendant la Deuxième Guerre mondiale et débute sur les planches en 1946. Il remporte l'année suivante le prix du meilleur comédien au Festival d'art dramatique de Montréal. La récompense lui ouvre les portes de Radio-Canada, où il participe à la création de nombreux radioromans, dont Rue principale et Yvan l'intrépide. Il passe ensuite à l'animation dans les stations concurrentes, CKAC, CJMS et CKVL.

Sa popularité lui permet de multiplier les apparitions sur scène et dans les cabarets. Sa belle voix d'opérette lui permet d'enchaîner pour quatre saisons aux Variétés lyriques puis dans de légendaires productions de Tit-Coq et Bousille et les justes, de Gratien Gélinas. Le caricaturiste Robert La Palme, créateur des décors pour Gélinas, devient alors un de ses grands amis.

Dans les années 1950, Paul Berval participe à La Famille Plouffe et dirige la troupe Le Beu qui rit, dont font partie de grands comiques québécois, comme Dominique Michel, Denise Filiatrault et Jacques Normand. De 1965 à 1970, il donne la réplique à Olivier Guimond dans Cré Basile, en compagnie de son vieux complice Denis Drouin. Il se donne à fond dans plusieurs émissions très populaires, dont Symphorien et Chez Denise.

Il prête aussi sa voix et son accent caractéristiques à Fred Caillou dans Les Pierrafeu, dont la qualité du doublage en québécois demeurera inégalée jusqu'aux Simpson. En publicité, il incarne un réparateur Maytag las et désabusé.

Pendant toute sa carrière, Paul Berval joue évidemment beaucoup au Théâtre des Variétés, où il dispute la vedette aux Latulipe, Pellerin et autres Poune. Au cinéma, il est de la distribution d'une vingtaine de longs métrages, dont Les Chats bottés, Deux femmes en or, Le Martien de Noël et Le Matou.