MUTEK vers des métropoles inspirantes

Sortant de son terrain de jeu naturel — les arts numériques et la musique —, MUTEK ouvrira la porte aux artistes issus de toutes les disciplines artistiques.
Photo: Caroline Hayeur Sortant de son terrain de jeu naturel — les arts numériques et la musique —, MUTEK ouvrira la porte aux artistes issus de toutes les disciplines artistiques.

L’organisation du festival de musiques et d’art numériques MUTEK annoncera ce mercredi les détails d’INTER_CONNECT MTL 2017, série de quatre microfestivals autour d’autant de « métropoles inspirantes » : Londres, Mexico, Barcelone et Berlin. La série d’événements multidisciplinaires prévus au printemps et à l’automne 2017 vise à construire des ponts entre les communautés créatives de Montréal et des métropoles invitées, dans le contexte festif, réfléchi et avant-gardiste qui a fait la renommée de MUTEK.

Sortant de son terrain de jeu naturel — les arts numériques et la musique —, MUTEK ouvrira la porte aux artistes issus de toutes les disciplines artistiques, du design au théâtre, en passant par la gastronomie, pour élaborer ces événements qui favoriseront la collaboration entre Montréalais et créateurs londoniens, barcelonais, berlinois et mexicains. L’annonce de cette nouvelle série d’événements sert d’ailleurs d’appel aux artistes montréalais pour qu’ils soumettent leurs projets aux organisateurs, qui sont encore à travailler sur la programmation d’INTER_CONNECT.

Des ponts

« L’idée maîtresse est de créer ou renforcer des ponts entre Montréal et ces capitales culturelles reconnues. En les accueillant dans un tel contexte, ça permettra également à Montréal de grandir, comme si en se hissant au même niveau que Londres, Berlin, Barcelone et Mexico, on permet à notre ville de prendre un peu plus sa place », indique Alain Mongeau, directeur de MUTEK.

L’initiative bénéficiera de l’appui financier des différents ordres de gouvernement ainsi que de l’organisation des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, à l’intérieur desquelles s’inscrivent ces quatre microfestivals prévus pour avril (Mexico), mai (Londres), octobre (Barcelone) et novembre (Berlin) 2017.

Ainsi, en plus de participer à l’anniversaire montréalais, Mongeau croit qu’INTER_CONNECT sera l’occasion de souligner le dixième anniversaire de l’initiative Montréal métropole culturelle, lancée en 2007 par le regroupement des gouvernements provinciaux et fédéraux, de la Ville de Montréal, de Culture Montréal et de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour « accélérer le déploiement et la consolidation de la vision de Montréal comme une métropole culturelle du XXIe siècle », rappelle-t-on dans le plan d’action d’origine.

Moteur de développement

De plus, Alain Mongeau souligne que l’idée de collaboration et de réseautage entre scènes (musicales, surtout) et métropoles a toujours été un moteur de développement du festival qu’il a fondé en 2000. Deux des villes invitées sont justement des partenaires naturelles : Mexico a son propre festival MUTEK, dont la 13e édition se déroulera du 18 au 23 octobre prochains, alors que la 7e édition de MUTEK à Barcelone eut lieu en mars dernier. Signe des démarches soutenues de l’organisation du festival pour construire ces ponts, une première édition de MUTEK se tiendra aussi à Tokyo, du 2 au 4 novembre, avec la participation des artistes québécois Martin Messier, Herman Kolgen, Pheek et Maotik, entre autres.

« Pour Berlin, on cultive depuis des années des liens avec des organisateurs d’événements, sans compter l’appui des musiciens montréalais qui y ont déménagé », indique Mongeau. Or, pour Berlin et Londres, les deux capitales européennes des musiques électroniques, « l’essentiel est vraiment d’activer de nouveaux liens de collaboration avec les structures et les artistes de ces villes ».

Rappelons enfin que le festival MUTEK d’origine se tiendra désormais à la fin de l’été plutôt qu’au printemps, soit du 23 au 27 août l’an prochain.