Les familles accordent moins d'argent à la culture

La part du budget de loisirs accordée par chaque ménage québécois aux activités culturelles a chuté de 47 % à 43,5 % de 1997 à 2001.

C'est ce que démontrent des données récemment publiées par l'Observatoire de la culture et des communications. Au cours de la même période, les dépenses des ménages en matière de radio, de télévision et de système de son (y compris les cassettes et les vidéos) ont augmenté, comme celles consacrées aux sorties, tandis que les dépenses liées au matériel de lecture et autres imprimés ont baissé.

Plus le revenu des ménages baisse, plus la proportion de son budget de loisirs qu'il consacre aux activités culturelles augmente. Ainsi, en 2001, les ménages gagnant moins de 20 000 $ par année dépensaient 71,4 % de leur budget de loisirs en activités culturelles, contre 37,9 % chez les ménages gagnant 60 000 $ et plus.

Cette proportion augmente également avec l'âge des répondants. En effet, alors que les moins de 30 ans ne consacrent que 39,3 % de leur budget de loisirs aux activités culturelles, cette proportion grimpe à 62,9 % chez les 65 ans et plus.

De tous les groupes d'âges, ce sont les 30 à 44 ans qui dépensent le plus pour leurs loisirs, avec un budget de 3425 $ par année, suivis des moins de 30 ans, qui y consacrent 3028 $ par année. Les moins de 30 ans sont cependant ceux qui consacrent le plus d'argent à leurs sorties. Pour leur part, les 30 à 44 ans sont ceux qui investissent le plus d'argent dans la radio, le système de son et la télévision tandis que les 45 à 64 ans sont ceux qui dépensent le plus d'argent dans le matériel de lecture et autres imprimés.

Enfin, c'est le groupe des ménages les plus fortunés, ceux qui gagnent 60 000 $ et plus par an, qui dépense le plus dans tous les secteurs d'activité culturelle, y compris les radios, systèmes de son et télévisions, les sorties ainsi que le matériel de lecture et autres imprimés.