Le Cirque du Soleil se retire de la Turquie

En 2014, le Cirque du Soleil avait refusé de présenter «Quidam» à Tel-Aviv, alors que le conflit entre Israël et le Hamas s’envenimait.
Photo: Joe Loong / CC En 2014, le Cirque du Soleil avait refusé de présenter «Quidam» à Tel-Aviv, alors que le conflit entre Israël et le Hamas s’envenimait.

Devant l’incertitude politique en Turquie, le Cirque du Soleil a décidé d’annuler le spectacle qu’il devait présenter dans le cadre de l’exposition universelle à Antalya, ville du sud du pays. Intitulée Blüme, cette production de 45 Degrees, la compagnie d’événements et de projets spéciaux de l’entreprise circassienne, devait tenir l’affiche pendant un mois, de la mi-août à la mi-septembre. En cours depuis avril, Expo Antalya a pour thème « les fleurs et les enfants ».

« À la lumière des récents événements en Turquie et devant l’impossibilité d’assurer l’entière sécurité de ses équipes et fournisseurs, le Cirque du Soleil a pris la décision d’annuler sa participation à Expo Antalya », a exprimé, dans un succinct commentaire, la compagnie fondée par Guy Laliberté, refusant toute entrevue au Devoir.

Sécurité avant tout

Il a été impossible de confirmer le nombre d’artistes concernés par cette annulation, ni l’ampleur du sacrifice financier. Sur ce dernier point, Marie-Hélène Lagacé, directrice principale des relations publiques pour le Cirque du Soleil, avait reconnu samedi, dans Le Journal de Québec, ne pas avoir « une [telle] préoccupation dans un contexte comme ça ». « Il n’y a rien qui passe avant la sécurité de nos employés », confiait-elle.

Ce n’est pas la première fois que le Cirque du Soleil annule un spectacle à l’étranger pour des raisons politiques, à quelques jours de la première. Déjà, en juin et en juillet, les représentations en Caroline du Nord d’Ovo et de Toruk n’ont pas eu lieu, en guise de protestation contre une loi sévère pour les droits de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre. En 2014, le Cirque du Soleil avait refusé de présenter Quidam à Tel-Aviv, alors que le conflit entre Israël et le Hamas s’envenimait.

À voir en vidéo