Télévision - Star Académie 2: toujours plus gros

Plus gros, toujours plus gros: encore plus de caméras, 50 kilomètres de câblage, un budget en hausse d'au moins 20 %, le prix des messages publicitaires qui a à peu près doublé, le nombre de candidatures en hausse de 65 %; bref, la tornade Star Académie s'apprête à s'abattre sur le Québec pour la deuxième année de suite.

Et la direction de TVA se montre très confiante de rafler des cotes d'écoute au moins aussi imposantes que celles de l'année dernière.

Mais Philippe Lapointe, vice-président à l'information de TVA, soutient que l'émission génère beaucoup moins de profits qu'on pourrait le croire, puisqu'elle coûte très cher. Au fait, ça coûte combien, Star Académie? L'édition de l'année dernière a coûté entre sept et huit millions, et Philippe Lapointe ajoute que le budget de la deuxième édition est en hausse «d'au moins 20 %». Faites le calcul...

Mais contrairement à l'année dernière, TVA et les Productions J de Julie Snyder savent à quoi s'attendre. La machine est mieux rodée et on entend la pousser à fond, avec des galas du dimanche soir encore plus gros et une émission quotidienne où l'on accumule les chiffres: 30 caméras au lieu de 20 pour scruter la vie des participants, 80 microphones, 50 kilomètres de câblage et ainsi de suite.

L'année dernière, 4000 personnes avaient présenté leur candidature pour participer à Star Académie. Elles ont été 6700 cette année. Le jury de l'émission a tenu des auditions tout l'automne pour finalement sélectionner 50 participants potentiels. Ces 50 personnes participeront d'ailleurs toutes à un numéro de variétés dimanche soir prochain, lors du premier gala de Star Académie. Mais c'est ensuite que le vrai défi commence: on annoncera le nom de 20 participants finalistes et le jury dévoilera quels sont les dix heureux élus qui iront à l'«académie» pour neuf semaines. Et le public pourra voter pendant la soirée pour choisir deux autres garçons et deux autres filles parmi les dix «rejetés», pour un total de 14 participants à l'aventure.

On a apporté des modifications au décor de l'académie à Sainte-Adèle et aux cours qui sont offerts, mais la structure de l'émission demeurera fondamentalement la même, avec des candidats mis en danger à chaque semaine et le public qui doit voter pour sauver ses favoris. Julie Snyder sera toujours l'animatrice des galas et Pascale Wilhelmy, la présentatrice de l'émission quotidienne. La sortie d'un CD de chansons est déjà prévue pour le début d'avril, avant la grande finale du 18 avril. Quant à la campagne promotionnelle qui sera mise en place par Quebecor, on l'imagine sûrement aussi intensive que l'année dernière...

Mais les téléspectateurs qui n'en peuvent plus d'entendre Et c'est pas fini apprendront avec soulagement qu'on dévoilera dimanche une nouvelle chanson-thème pour l'émission!