«Un 30 mai ici-bas», en reprise


Il a retenu l’attention du Festival international du film d’art de Cannes, de l’international Euro Film Festival de Marbella en Espagne, du Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. Il a été présenté devant des salles combles à Montréal et à Québec. Deux ans après avoir vu le jour, le premier documentaire participatif réalisé au Québec, Un 30 mai ici-bas, profite de cette journée anniversaire pour revoir le jour sur le Web, et ce, pour la postérité. Réalisé par le journaliste du Devoir Fabien Deglise, ce document inédit rassemble des fragments de vie filmés le 30 mai 2014 sur l’ensemble du territoire québécois et même ailleurs. Plus de 1100 personnes ont pris part à cette aventure, dont une dizaine de réalisateurs d’envergure qui ont laissé leur marque dans ce documentaire de 44 minutes, qui a nécessité des centaines d’heures de montage. Une incursion dans l’exceptionnelle banalité du quotidien à voir ou à revoir.