Une tournée fructueuse

Réginald Harvey Collaboration spéciale
La tournée Vitalité culturelle était de passage à Chibougameau en mars 2015.
Photo: Jair Rodriguez La tournée Vitalité culturelle était de passage à Chibougameau en mars 2015.

Ce texte fait partie du cahier spécial Arts et villes 2016

La tournée Vitalité culturelle a pris la forme de huit rencontres dans différentes régions du Québec de 2014 à mars 2016. Elle avait pour but de rassembler les populations locales pour cerner les activités et actions culturelles dans chacun des endroits, autant pour les consolider que pour les projeter vers l’avenir.

La directrice générale de Les Arts et la Ville, Lynda Roy, fournit ces explications sur le choix des différentes municipalités visitées : « On cherchait à faire une différence. On recherchait des communautés, que ce soit une ville ou une MRC, où se posaient des problématiques sur lesquelles les gens étaient prêts à travailler. Il fallait trouver des situations où on faisait une différence dans le sens que notre venue contribuait à les aider à aller plus loin. »

Il était question de les stimuler et de provoquer un certain dynamisme en matière culturelle : « On voulait créer des solutions gagnantes. Parmi les critères de sélection, il y avait la volonté de s’engager dans tout le processus ; on parle d’une seule journée de rencontre, mais en amont, il y a eu beaucoup de travail effectué, parce qu’on arrivait avec un portrait de la municipalité. »

Après avoir établi que Les Arts et la Ville tentait de porter un regard nouveau sur la dynamique locale, Mme Roy dresse ce bilan de la tournée : « Il y a eu des répercussions autant pour nous que pour eux. Il s’est souvent produit un renforcement des actions structurelles locales autour de projets en émergence. On a aussi assisté à un partage d’une vision du rôle de la culture entre les gens ; ils n’envisagent pas toujours l’impact de celle-ci dans le développement économique et communautaire local. »

Elle relève d’autres effets positifs, au nombre desquels figure la formation de partenariats sur des enjeux communs : « On pourrait aussi dire que toutes les communautés ont obtenu des résultats qui leur étaient spécifiques. De notre côté, on a gagné en expertise par une connaissance plus approfondie de ces milieux-là. On s’est de plus rendu compte qu’il était possible de réunir des gens et d’avoir une discussion porteuse pour leur avenir. » Pour l’une et l’autre des parties, l’expérience s’est avérée gagnante.

Un élu omniprésent

Lynda Roy rend hommage à Jean Fortin, le maire de Baie-Saint-Paul, pour le soutien apporté à l’organisme Les Arts et la Ville ; il en a été le coprésident durant six ans et s’est rendu à chacune des rencontres de la tournée Vitalité culturelle. Le principal intéressé parle de l’expérience vécue à cette occasion : « J’ai d’abord été en mesure de découvrir mon territoire à travers des endroits exceptionnels, mais aussi de croiser des gens énergiques en des lieux où il n’est actuellement pas facile de vivre en région et de développer des choses. »

Il a été en mesure de constater que souvent, « les ressources ne sont pas disponibles ou sont limitées, mais les gens réussissent quand même à réaliser des projets assez exceptionnels ». Il a été frappé de voir à quel point le Québec faisait preuve de diversité culturelle d’un endroit à l’autre de son territoire : « Durant un échange sur le développement de la culture, on se rend compte du potentiel qui existe dans certaines localités. »

Un des éléments révélateurs de cette tournée pour le maire Fortin, ce fut de voir à quel point un grand nombre de municipalités a pris conscience de l’importance de l’essor culturel et de la mise en valeur de projets de cet ordre : « Ils ont compris la force d’attraction de la culture pour attirer des gens chez eux et aussi pour les garder ; celle-ci leur sert à aller plus loin dans leur sentiment d’appartenance à des milieux. »

À son avis, l’un des objectifs primordiaux de ces rencontres portait sur la valorisation des lieux : « On voulait démontrer, non seulement aux élus locaux, mais aussi au gouvernement, que la culture est un facteur d’importance dans l’occupation dynamique du territoire. » Il se félicite donc que le ministère de la Culture, mais aussi celui des Affaires municipales aient participé à cette tournée : « Dans l’existence de projets culturels, il y a un impact sur l’économie, sur le sentiment d’appartenance, sur la fierté des milieux et sur les liens qu’on tisse entre municipalités et pays. »