Du sociofinancement pour soutenir la culture?

Alexandre Taillefer, qui présidait le comité de pilotage du plan d’action, avec le maire Denis Coderre.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Alexandre Taillefer, qui présidait le comité de pilotage du plan d’action, avec le maire Denis Coderre.

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, suggère d’avoir recours au sociofinancement auprès des citoyens pour soutenir la production culturelle montréalaise. M. Leblanc a fait cette suggestion à l’occasion de la présentation du bilan du Plan d’action de Montréal, métropole culturelle, qui se déploie de 2007 à 2017.

De son côté, la responsable de la culture, du patrimoine et du design à la Ville de Montréal, Manon Gauthier, a aussi rappelé la nécessité d’ancrer la culture de Montréal dans chacun de ses quartiers. À cet égard, elle a salué le projet La Chasse-Balcon, une initiative de Catherine Planet par laquelle les citoyens peuvent convier des musiciens de musique traditionnelle à venir jouer sur leur balcon de façade ou de ruelle.

Si le nouveau ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin, était absent pour des raisons de santé, la conférence de presse réunissait vendredi matin la ministre fédérale du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, le ministre québécois de la Sécurité publique, des Affaires municipales et responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, et le maire de Montréal, Denis Coderre.

Alexandre Taillefer, qui présidait le comité de pilotage de ce plan d’action, a fait valoir qu’au cours des dix dernières années, la ville s’était renouvelée, grâce à un « dynamisme culturel rare ». Chaque participant à l’événement avait choisi sa réalisation culturelle et montréalaise coup de coeur des dernières années : des jardins Gamelin au Festival Vue sur la relève, en passant par l’espace danse du Wilder, qui verra le jour sous peu, ou le rayonnement du studio de design montréalais Daily tous les jours à New York.

Consultations publiques

En marge de cet événement, la ministre Mélanie Joly a annoncé son intention de tenir sous peu des consultations publiques pour définir les meilleures façons de porter la culture canadienne sur les différents supports numériques. Interrogée sur le sort de la Biosphère sur l’île Sainte-Hélène, alors que l’on s’apprête à célébrer le 50e anniversaire de l’expo, elle a reconnu qu’« on pourrait faire mieux » avec cet édifice. Son ministère, dit-elle, vient de recevoir le projet de la Société des arts technologiques d’en faire un haut lieu de recherche et de diffusion artistique autour de l’environnement. La ministre Joly doit d’ailleurs se concerter dans ce dossier avec sa collègue de l’environnement, Catherine McKenna.

De son côté, l’ancienne présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, a dit s’apprêter à annoncer un investissement privé de 15 millions de dollars pour son projet de construction d’un musée dans le Quartier des spectacles pour accueillir les collections du Musée McCord et du Musée Stewart. Le gouvernement du Québec a déjà financé la conception d’un plan pour ce futur musée. Un terrain de la ville de Montréal est d’ailleurs réservé à cet effet.

1 commentaire
  • Gilles Delisle - Inscrit 16 avril 2016 10 h 08

    On peut miser sur M. A. Taillefer

    M. Taillefer, homme d'affaires , visionnaire , et engagé auprès de sa communauté est le meilleur élément de ce groupe qu'il présidait. Les autres que sont des politiciens affairistes, ne servent que de parure dans ce comité.