Les femmes jouent autant que les hommes

San Francisco — Contrairement aux idées reçues, les femmes jouent autant que les hommes aux jeux vidéo, au moins aux États-Unis, selon une étude publiée mardi.

Six personnes sur dix pensent que les jeux vidéo sont surtout appréciés par les hommes, selon l’institut de recherche Pew basé à Washington. Et pourtant, « une part pratiquement identique d’hommes et de femmes disent avoir joué » (un homme sur deux et 48 % des femmes), soulignent les chercheurs.

L’explosion des jeux offerts sur les téléphones intelligents ou les tablettes a nettement élargi le public amateur, bien au-delà de l’image typique de jeunes hommes spécialistes des jeux d’action.

Hommes et femmes confondus, près d’un adulte sur deux (49 %) a confié avoir déjà joué à travers un ordinateur, une console, une télévision ou un téléphone portable, selon Pew, qui a interrogé 2001 Américains entre la mi-juin et la mi-juillet.

Mais seulement 10 % des personnes interrogées se décrivent comme des « gamers » — un terme désignant les joueurs les plus passionnés —, les hommes ayant là en revanche deux fois plus de chance de se décrire ainsi que les femmes.

Jouer à des jeux violents pousse-t-il à la violence ? Non, selon un peu plus de la moitié des personnes interrogées.

Perte de temps ou pas ? Les opinions sont partagées, avec 26 % estimant que la plupart des jeux vidéo sont inutiles mais 24 % estimant ne pas gâcher de précieuses minutes en y jouant.

« La perception des jeux par le grand public est complexe », souligne l’une des chercheuses de Pew, Maeve Duggan. « L’audience est nettement divisée sur les débats entourant le contenu des jeux et leur impact sur les joueurs ».