L’humour soulève le spectacle québécois

Les spectacles d’humour sont toujours aussi populaires, avec 1,7 million entrées. Sur notre photo, l'humoriste Valérie Blais.
Photo: Patrick Beaudry Les spectacles d’humour sont toujours aussi populaires, avec 1,7 million entrées. Sur notre photo, l'humoriste Valérie Blais.

Grâce surtout aux spectacles québécois de variétés, l’industrie des arts de la scène a connu à la fois une croissance de l’assistance et des revenus de la billetterie l’an dernier.

L’Institut de la statistique du Québec révélait en effet jeudi que l’assistance a crû de 2 % et les revenus de billetterie, de 4 % en 2014. Et cela est dû principalement aux spectacles québécois de variétés. L’étude a été menée par l’Observatoire de la culture et des communications et aux fins de l’étude, le secteur des variétés regroupe les spectacles d’humour, de cirque, de magie et de comédie musicale.

En nombre, ce sont 6 800 000 spectateurs qui ont assisté à 17 100 représentations payantes en arts de la scène. Les revenus de billetterie ont atteint 238 millions.

La part des spectacles québécois dans l’ensemble est aussi en croissance par rapport à l’année précédente. Les spectacles québécois ont ainsi représenté 83 % de l’ensemble des représentations, 77 % de l’assistance et 71 % des revenus de billetterie. On retrouve 24 spectacles québécois dans les 25 spectacles les plus fréquentés.

Les spectacles d’humour sont toujours aussi populaires, avec 1,7 million entrées. L’assistance a crû de 68 % en trois ans.

Le théâtre et la chanson ont toutefois écopé. Le théâtre a enregistré 1,5 million entrées, la chanson, 1,6 million, soit leur plus faible résultat depuis 2004. Pour le théâtre, l’assistance est en baisse de 4,5 % par rapport à l’année précédente. Pour la danse, la baisse est de 9,1 %.

La chanson francophone affiche même une baisse de 23 % de son assistance et de 38 % de ses revenus, alors que la chanson anglophone en affiche une de 4 %.

Par ailleurs, la part de l’assistance récoltée par les salles en périphérie de Montréal est passée de 14 % en 2006 à 20 % en 2014. Ce sont surtout les spectacles de chanson francophone et d’humour qui sont le plus offerts en périphérie de la métropole, dans les salles des couronnes nord et sud.

Enfin, l’étude présente un palmarès des spectacles les plus fréquentés au Québec. Le spectacle Kurios du Cirque du Soleil occupe la première place, suivi de quatre spectacles d’humour, soit ceux de Rachid Badouri, Louis-José Houde, P-A Méthot et François Bellefeuille. Sur les 25 spectacles les plus fréquentés, 17 sont des spectacles d’humour.

À voir en vidéo