cache information close 

Musique alternative - Les inclassables à surveiller

Qu'on parle de rock improvisé, de pop déviante ou d'électronique abstraite, la scène musicale indépendante aura beaucoup à offrir au cours des prochains mois. Comme à chaque début d'année, il faudra toutefois attendre quelques semaines avant que les nouvelles parutions ne s'accumulent et invitent aux découvertes les plus intéressantes. Au niveau tant local qu'international, on ose donc mettre en évidence ces artistes qui devraient compter en 2004. Panorama provisoire et subjectif.

À suivre de près

Dans les environs, l'hiver commence en beauté avec l'excellent troisième album de Shalabi Effect sur Alien8 Recordings. Entre pop psychotique et jazz incontrôlable, Pink Abyss (déjà un incontournable en 2004) prouve encore une fois la pertinence de ce quatuor qui se réinvente constamment. Avec de nombreux invités tels Sophie Trudeau (GY!BE), Geneviève Heistek (Hanged Up) et Charles Spearin (Do Make Say Think), Shalabi Effect fait subir au rock d'étranges métamorphoses. Le lancement est prévu ce dimanche, le 18 janvier, à la Sala Rossa. Parallèlement, on surveillera aussi le projet solo acoustique d'Anthony Seck (un membre actif de Shalabi Effect) sur Arts & Crafts. Tanakh (Jesse Poe) présentera également la suite (moins psychédélique et plus accrocheuse!) de Villa Claustrophobia (Alien8) très bientôt.

Chez Constellation, une chanteuse montréalaise et un groupe klezmer comptent parmi les artistes à suivre de près sur cette étiquette des plus intègres. Se situant quelque part entre Lisa Germano et Patti Smith, Elizabeth Anka Vajagic risque de séduire grâce à un univers musical où la noirceur accompagne une tristesse révélatrice. Stand With The Stillness Of The Day est prévu pour la mi-mars. Pour les curieux, on peut déjà l'entendre sur un extrait (la magnifique pièce Bright Guilty World) de Pink Abyss. Par ailleurs, en avril, le Black Ox Orkestar s'inspirera de la grande tradition slave afin de créer une musique où le free-jazz et le rock expérimental s'entrecroisent. Après quelques concerts à Montréal (les 1er et 2 février à la Sala Rossa) et une importante tournée européenne, Mt. Zion reviendra avec les quelques pièces de Pretty Lightning Paw au printemps.

Dans un créneau à la frontière de l'électronique et du hip-hop, on attend avec impatience Chewing On Glass de Sixtoo (le Montréalais d'adoption) sur Ninja Tune. Par contre, les Blockhead, Kid Koala et Clouddead seront à l'honneur d'ici là. On peut déjà parier que le Music By Cavelight de Blockhead (un proche d'Aesop Rock) redonnera un certain prestige à Ninja Tune, qui se cherche depuis quelque temps. Par ailleurs, la prochaine édition du festival Mutek doit coïncider avec la sortie du premier album officiel de Crackhaus (Stephen Beaupré et Deadbeat). Fin 2003, une introduction (It's A Crackhaus Thing) sur Onitor donnait déjà de bons indices au sujet de l'originalité de cette micro-house qui s'inspire beaucoup des racines du blues rural. À surveiller pour un printemps des plus chauds. Côté funk robotique et sexy, le duo Chromeo (Pee Thug et Dave One, du label Audio Research) fera sans doute la couverture de plusieurs magazines branchés avec les nombreuses rumeurs qui entourent la parution de She's In Control.

Ailleurs

Sur la scène internationale, on peut déjà repérer quelques groupes ou artistes qui auront sans doute leur mot à dire en 2004. Parmi les retours attendus, on mentionne des noms tels Stereolab (Margerine Eclipse), Lali Puna (un troisième titre sur Morr Music), Divine Comedy (Absent Friends), Tortoise, MUM et The Notwist (également en concert avec Themselves au Cabaret du Plateau le 6 février). Du côté des espoirs à retenir, il faut surtout pointer deux groupes. Après le mémorable simple Me And Giuliani Down By The School Yard de l'été 2003, !!! (qu'on prononce Chik Chik Chik) fera probablement la fête en 2004 grâce à un punk-disco-funk hors norme. De plus, on verra bien si les New-Yorkais de TV On The Radio rempliront toutes les promesses du superbe maxi Young Liars avec un disque plus complet sur Touch And Go.

Ensuite, on surveille aussi l'électronique artisanale de Xiu Xiu (Fabulous Muscle), maintenant chez Tomlab, la pop surprenante de Pinback, le folk rustique d'Iron & Wine ou encore la collaboration très prometteuse entre Madlib et MF Doom (Madvillain). À l'enseigne de Warp, Prefuse 73 se transforme en Savath & Savalas à la recherche des nouvelles sonorités du Brésil alors que Boards Of Canada rencontrera Boom Bip sur son passage. Sinon, on dit énormément de bien de la techno du jeunot Jimmy Edgar ou des explorations toujours intrigantes de Squarepusher.