Les têtes d'affiche de Québec

Événement du premier semestre à Québec: la venue du fabuleux baryton gallois Bryn Terfel, qui s'y rendra quelques jours après son récital à Carnegie Hall et mettra un terme, le 14 avril 2004, à la luxueuse saison du Club musical de Québec.

Les Violons du Roy voyageront en Amérique du Nord avec James Ehnes comme soliste (janvier-février), au Québec et dans les Maritimes (mars), ainsi qu'en Amérique du Sud (mai). À l'affiche, dans leurs murs, Alcina de Haendel le 9 mai (après deux représentations à Montréal, les 5 et 7, en version concert), qui verra l'association de Karina Gauvin en Alcina et Marie-Nicole Lemieux en Bradamante, et la Passion selon saint Jean de Bach (31 mars) avec une brochette de stars du chant, dont David Daniels, Benjamin Butterfield, Stephen Varcoe et Rosemary Joshua. Bernard Labadie a également invité le violoniste Giuliano Carmignola pour interpréter Bach le 16 février.

L'Opéra de Québec programme deux ouvrages: L'Elisir d'Amore de Donizetti (6, 9, 11 et 13 mars), dirigé par Jean-Marie Zeitouni et sujet de l'opération «Dessine-moi un opéra!», pour laquelle les écoles primaires de la région de Québec ont incité leurs élèves à dessiner décors et costumes, ainsi que Manon de Massenet (8, 11, 13 et 15 mai), sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, dans une mise en scène de Louise Marleau, avec Nathalie Paulin, Marc Hervieux et Marc Belleau.

À l'Orchestre symphonique de Québec, Yoav Talmi célèbre le post-romantisme allemand avec Bruckner (9e Symphonie, le 21 janvier) et Mahler (3e Symphonie, le 17 mars). Le 28 janvier, Pascal Rogé jouera le 2e Concerto pour piano de Saint-Saëns dans le cadre de la série «La touche française», si magnifiquement programmée. C'est pour clore cette thématique que Jean-Guihen Queyras viendra, le 24 mars, jouer le 1er Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns et Élégie de Fauré, le concert s'achevant sur l'incontournable Boléro de Ravel. S'agissant des «tubes» du classique, le 21 avril Naida Cole interprétera le 2e Concerto de Rachmaninov et Jean-Jacques Kantorow jouera et dirigera une semaine plus tard le Concerto pour violon de Beethoven, avant de s'attaquer à la 4e Symphonie de Schumann. C'est la Création de Haydn qui marquera, le 26 mai, la fin de la riche saison concoctée par Yoav Talmi.