Disney s’inspire de Star Wars

Disney a annoncé samedi la construction aux États-Unis d’importantes extensions à deux de ses parcs, entièrement consacrées à l’univers Star Wars et a fait défiler sur la scène du salon D23 les étoiles de son empire, de Johnny Depp à Harrison Ford.

« En rachetant Lucasfilm il y a trois ans nous voulions apporter un peu de Star Wars dans chaque recoin de Disney, à l’écran… Et dans la vraie vie », a déclaré le patron de Disney Bob Iger, dont le rachat de Lucasfilm pour quatre milliards de dollars est l’un des plus beaux faits d’armes.

Il s’exprimait lors du deuxième jour du salon D23, organisé par le groupe pour la presse et pour ses admirateurs endurcis, dont beaucoup étaient déguisés à l’image de leurs personnages favoris, des fées aux princesses en passant par les pirates et les soldats de l’Empire.

Les parcs Star Wars seront situés l’un en Californie en extension de Disneyland et l’autre à Orlando en Floride en extension de Disney Hollywood Studios.

Ils « transporteront les visiteurs dans une toute nouvelle planète de Star Wars » pour « une bataille homérique entre le Premier Ordre et la Résistance », ou les mettront aux commandes du vaisseau Millennium Falcon.

Les deux parcs feront 5,6 hectares chacun et tous les employés, y compris ceux des restaurants, seront grimés en créatures étranges de la saga spatiale.

Le patron des studios Disney, Alan Horn, a aussi indiqué que Colin Trevorrow, fort du succès colossal de Jurassic World, allait réaliser le Star Wars — Épisode IX, qui sortira en 2019 et clôturera la nouvelle trilogie, située 30 ans après « Le Retour du Jedi ».

Peu avant, toute la distribution du très attendu Épisode VII — Le réveil de la force, prochain opus de la saga spatiale qui sort le 18 décembre, recevait une ovation debout, en particulier Harrison Ford alias Han Solo.

Dans sa stratégie de monétisation tous azimuts de l’univers de La guerre des étoiles, le géant du divertissement va sortir un film par an jusqu’en 2019.

Après l’épisode 7 viendra en décembre 2016 Rogue One, un film hors trilogie actuellement en tournage sous la direction de Gareth Edwards (Godzilla), avec Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn et Forest Whitaker.

Nouveaux films

Disney a aussi mis en avant samedi ses nouveaux films réinterprétant les classiques d’animation du groupe : après Alice au pays des merveilles, Maléfique et Cendrillon, le groupe sortira l’an prochain un nouveau Livre de la jungle.

Le film a été tourné grâce aux technologiques numériques derniers cris et peut se targuer d’une distribution impressionnante : Sir Ben Kingsley en panthère Bagheera, Neel Sethi en Mowgli et Lupita Nyong’o en louve Raksha. Scarlett Johansson, Idris Elba et Bill Murray ont également prêté leur voix aux mythiques animaux de cette nouvelle version du roman de Rudyard Kipling, dont les extraits ont été ovationnés.

Les images du tournage de la prochaine interprétation de La Belle et la Bête, une comédie musicale avec Emma Watson dans le rôle-titre, ont également été accueillies avec enthousiasme par les 7500 admirateurs rassemblés dans le centre de conventions d’Anaheim.

Johnny Depp a mis le feu au public en montant sur scène habillé et grimé en Jack Sparrow, son personnage de la saga Pirates des Caraïbes, dont le cinquième opus sortira en 2017, avec également Javier Bardem et Orlando Bloom.

« Est-ce que vous êtes allergiques aux raisins ? » a-t-il demandé en prenant comme souvent un air azimuté qui fait la joie de ses admirateurs.

« Non ? Tant mieux ! » a-t-il ajouté en commençant à jeter dans l’audience des grains de raisin. Le comédien de 52 ans reprendra aussi son rôle de Chapelier fou dans Alice de l’autre côté du miroir (2016).

Enfin chez les superhéros de Marvel, autre trésor de guerre de Disney racheté sous la houlette de Bob Iger, Chris Evans alias Captain America (le prochain de la série, Civil War, est attendu l’an prochain) a fait une apparition au D23.

Le public a également pu découvrir avant le début du tournage en novembre des illustrations de ce à quoi ressemblera Doctor Strange, étrange neurochirurgien mutilé, interprété par la vedette britannique Benedict Cumberbatch.