Québec lance un outil Web pour rassurer le milieu culturel

La Ville de Québec a trouvé une façon d’apaiser les craintes des organismes culturels de Québec qui craignent de perdre des clients avec l’ouverture du Centre Vidéotron.

Lundi, la Ville et l’Office du tourisme ont annoncé la création prochaine d’une plateforme Web baptisée « QuébecSpectacles.com ».

Cet outil sera lancé à l’automne, en même temps que l’ouverture du Centre Vidéotron. Il recensera tous les spectacles présentés par les organismes membres du Conseil de la culture. On y fera la promotion des spectacles tout en vendant des billets via diverses promotions.

L’intérêt pour les petits et moyens diffuseurs réside dans le fait qu’ils auront un accès privilégié aux bassins de clients du Centre Vidéotron via diverses formes de publicité croisée.

« On essaie de faire travailler les gens ensemble et il y a une bonne chimie », a expliqué André Roy, directeur de l’Office du tourisme qui finance le projet avec le concours de la Ville.

Selon une étude récente, le nombre de spectateurs à Québec a baissé de 5 % entre 2009 et 2013 (46 400 en moins). Or l’entrée en scène du Centre Vidéotron ajoutera des dizaines de milliers de billets en circulation sur le marché de Québec.

« Les gens sont conscients qu’il y a des enjeux, on sait que le dollar loisir est de plus en plus rare et difficile à trouver. Ça, je ne pense pas que ce soit de la faute du Centre Vidéotron. […] Mais raison de plus de se serrer les coudes et de travailler ensemble. »

L’Office du tourisme et la Ville vont investir près d’un million dans ce projet sur trois ans : 400 000 $ la première année ; 300 000 $, la deuxième et 200 000 $ la troisième. Par la suite, on espère que QuébecSpectacles sera capable de s’autofinancer, poursuit M. Roy.

Un accès aux publicités de Québecor

 

Ce n’est pas tout. Les diffuseurs de Québec pourraient aussi avoir un accès aux publicités de Québecor dans ses propres médias. « Ce ne sera pas toujours le cas, mais on va se servir évidemment de la synergie du groupe Québecor et de son côté multiplateforme. On va avoir les tarifs privilégiés », explique M. Roy.

« Par exemple, si le Centre Vidéotron annonce un spectacle comme Rock et Belles Oreilles, qu’ils prennent une pleine page dans le Journal de Québec, nous, on pourrait se coller à côté avec une demi-page et dire “En passant, si vous venez voir RBO le 19, il y a ça qui a lieu le 18 et le 20”. »

Ce projet fait suite à un sommet organisé à l’automne avec le milieu culturel. Le président du Conseil de la culture, Marc Gourneau, a quant à lui salué le projet lundi, parlant d’une « initiative importante qui devrait attirer l’attention des publics » notamment sur la « diversité » du milieu du spectacle à Québec.

À voir en vidéo