La Ville aidera le Divan orange

Depuis plusieurs mois, le Divan Orange est embourbé dans un différend judiciaire avec la locataire du troisième étage.
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir Depuis plusieurs mois, le Divan Orange est embourbé dans un différend judiciaire avec la locataire du troisième étage.

Grâce à un investissement global de 50 000 $ de la Ville de Montréal, la salle de spectacles le Divan orange pourra entamer des travaux d’insonorisation qui lui éviteront de tomber à nouveau dans une saga juridique pour bruit excessif.

La moitié des fonds sera quant à elle consacrée à l’organisme Microfaune, voué à encourager la professionnalisation des musiciens émergents. « Pour nous, c’est une super nouvelle, un grand soulagement », résume Lionel Furonnet, un des responsables du Divan orange, qui rappelle que l’existence même de la salle coopérative s’est retrouvée menacée à la suite de plaintes de bruit multiples qui ont mené à plus de 17 000 $ d’amendes.

Le comité exécutif de la Ville a entériné cette semaine les 25 000 $ qui serviront à développer le local commercial de Microfaune, qui se situe juste au-dessus de la salle. « Nous pourrons assurer des loyers abordables à plusieurs travailleurs autonomes », assure M. Furonnet. Du même souffle, il ajoute que l’autre 25 000 $ proviendra quant à lui de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, s’il est entériné comme prévu la semaine prochaine, et visera à insonoriser la salle de spectacles.

Depuis plusieurs mois, l’institution du boulevard Saint-Laurent est embourbée dans un différend judiciaire avec la locataire du troisième étage, qui a toutefois accepté de quitter son logement en juin. « C’est un membre du conseil d’administration de Microfaune qui va s’installer là, nous n’aurons plus de problème », dit-il.