L’art de recréer l’espace

Nathalie Deraspe Collaboration spéciale
L’Arboretum, implanté dans le Jardin botanique, a permis à Montréal de remporter le prix Aménagement.
Photo: Raymond Jalbert L’Arboretum, implanté dans le Jardin botanique, a permis à Montréal de remporter le prix Aménagement.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Bien qu’il ait été implanté au début des années 1960 et qu’il occupe plus de la moitié du Jardin botanique, l’Arboretum n’avait toujours pas fait l’objet d’un projet d’interprétation. Pourtant, ses 40 hectares comptent pratiquement toutes les espèces d’arbres pouvant croître sous nos latitudes. Quoi imaginer de mieux que ce jardin idyllique planté au coeur de Montréal pour faire connaître l’arbre dans toute sa splendeur ? C’est désormais chose faite avec l’aboutissement d’un projet aussi essentiel que réussi. Pas étonnant que Montréal ait récolté le prix Aménagement 2014 du réseau Les Arts et la Ville.

 

Toucher l’essence et les sens

Outre l’intelligence conceptuelle de l’aménagement, le jury a apprécié le fait que ce projet d’intégration favorise l’interaction avec le visiteur tout en faisant appel à ses sens. Faciles à consulter, les panneaux d’interprétation enrichissent agréablement le parcours. Faut-il se rappeler que l’Arboretum compte autour de 7000 arbres et arbustes répartis dans pas moins de 50 collections, avec au total 900 essences d’arbre présentes ? Qui plus est, la démarche éducative préconisée est ludique et créative, tandis que l’ensemble s’intègre intelligemment au patrimoine végétal établi sur place. Certaines structures surprennent même par leur audace.

S’il a bien retenu la leçon, le visiteur saura tout de l’arbre ou presque, au sortir de sa balade, de ses fonctions vitales aux caractéristiques des différents genres botaniques.

Au premier niveau d’interprétation, les modules abordent les fonctions biologiques de l’arbre. Viennent ensuite 24 modules identiques installés au coeur de chacune des collections. Ceux-ci imitent la forme de jambes en mouvement. Un panneau d’interprétation les surplombant propose entre autres des jeux d’observation. C’est en parcourant le sentier d’interprétation qu’on se rend compte que, à part leurs noms, on sait bien peu de choses sur les arbres. Heureusement, ce projet permet de creuser davantage pour en retirer un peu plus d’essence. De quoi multiplier les promenades au Jardin botanique.

 

Rites de passage

Dans la catégorie de 20 000 à 100 000 habitants, la ville de Saint-Jérôme a remporté les honneurs pour l’aménagement de la place de la Cathédrale, édifice érigé en 1897. Conçue par les architectes paysagistes Yvan Lambert (Ville de Saint-Jérôme) et André Arata (Plania), l’endroit abritait autrefois le Centre diocésain, qui, selon les normes actuelles, était vraisemblablement rendu impossible à rénover. Une aire de stationnement non aménagée y figurait également. Ce site déprimant a été hautement revalorisé de manière à faire rayonner davantage chaque angle de la cathédrale de Saint-Jérôme, y compris l’arrière de l’édifice.

Tout en offrant un coin de détente et de verdure à la population, l’espace réalisé à deux pas du centre-ville sert également de lien piétonnier pour les passants. Inspirée du labyrinthe de la cathédrale Notre-Dame-de-Chartres en France, la place offre un espace ouvert qui appelle au recueillement et à la méditation. Le projet a été élaboré avec la collaboration de l’évêché.

Sur les traces de Damase

Mentionnons finalement la mention spéciale du jury attribue à la Ville d’Alma pour son projet Sur les traces de Damase Boulanger, 150 ans d’occupation. Ce parc commémoratif, aménagé pour rappeler l’établissement de Damase Boulanger et de sa famille sur le terrioire de la municipalité en 1863, rassemble des éléments du patrimoine et des oeuvres d’art afin de créer un pont entre les générations.

1 commentaire
  • Claude Trudel - Abonné 31 mai 2015 09 h 35

    Appréciation


    Votre présentation de l’Arboretum du Jardin botanique de Montréal est remarquable, celle sur les modules d’interprétation est instructive. Vos autres présentations ayant trait à des aménagements à Saint-Jérôme et à Alma suscitent le goût d’aller les explorer. Félicitations!