Six saisons dans le désordre

Les plaisirs de la nature se goûtent souvent dans la patience. Le complexe muséal Espace pour la vie l’a compris, poussant l’audace jusqu’à étirer l’année sur six saisons. Dévoilé lundi, le virage s’opérera au fil d’une programmation qui fera la part belle à la lenteur, mais aussi à la vision artistique d’une poignée de créateurs ayant conçu quatre mises en scène originales destinées à animer les quatre phares du complexe montréalais. Au fil des floraisons, le Jardin botanique verra ainsi ses dimanches animés par la visite de poètes, de peintres, de danseurs et de musiciens. Au Biodôme, un parcours dédié aux « lents de nature », paresseux en tête, permettra de mettre l’accent sur l’observation. À l’Insectarium, on a prévu des siestes musicales et des escales sonores. Enfin, le Planétarium présentera deux films immersifs remettant en question notre rapport aux temps et à la contemplation : Vertiges et Lumières de corail.

À voir en vidéo