«Mariage de raison» entre Gregory Charles et la Société des casinos du Québec

« On s’est découvert une communauté d’esprit, la Société des casinos et moi », a expliqué le nouveau porte-parole de la société d’État, Gregory Charles.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir « On s’est découvert une communauté d’esprit, la Société des casinos et moi », a expliqué le nouveau porte-parole de la société d’État, Gregory Charles.

Le président des opérations à la Société des casinos du Québec (SCQ), Claude Poisson, a révélé mercredi que le chanteur, animateur et comédien Gregory Charles sera le porte-parole de la société d’État pour « au moins trois ans ». Ce dernier a de son côté annoncé que son spectacle interactif Vintage aura pignon sur rue dans les quatre casinos de la province (Montréal, Gatineau, Mont-Tremblant, Charlevoix) durant la même période. Devant un parterre de journalistes étonnés, M. Charles a candidement ajouté n’avoir jamais joué au casino auparavant.

 

La formule adoptée par la SCQ et Gregory Charles s’inspire de celle, populaire et rentable, privilégiée par les casinos américains qui, pour la plupart, proposent des spectacles en résidence. Céline Dion et le Cirque du Soleil ont d’ailleurs contribué au succès du concept. « J’adore la formule de M. Poisson au sujet des gens qui viendront passer une journée au casino pour manger, se divertir, jouer, et qui repartiront complètement repus pour mieux revenir le lendemain vivre une tout autre expérience dans le même contexte […] Y’a un lien normal entre casino, jeu, bouffe et divertissement », estime le nouveau porte-parole.

 

Quant au volet relation publique de l’entente, Gregory Charles n’hésite pas à parler d’un « mariage de raison », indiquant toutefois que la vitrine ainsi offerte à Vintage par la SCQ, dont il est également producteur, n’était pas conditionnelle à ce qu’il devienne le porte-parole de celle-ci.

 

« On s’est découvert une communauté d’esprit, la Société des casinos et moi », a-t-il expliqué avant de rappeler que la dimension interactive, ludique, de son spectacle, en fait un candidat naturel pour une maison de jeux.

À voir en vidéo