Penguin Random House, nouveau géant littéraire

Londres – Les groupes britannique Pearson et allemand Bertelsmann ont annoncé lundi la fusion entre leurs maisons d’édition Penguin et Random House, qui donne naissance à un géant mondial du secteur.


Le nouvel ensemble, baptisé Penguin Random House, est dominé par Bertelsmann avec 53 % du capital tandis que Pearson possède les 47 % restants.


Random House (Bertelsmann) est l’éditeur numéro un aux États-Unis et au Royaume-Uni, tandis que Penguin (Pearson) - qui était convoité également par le groupe News Corporation du magnat des médias Rupert Murdoch - est célèbre à travers le monde et bien implanté sur les marchés à forte croissance.


Le patron de Penguin, John Makinson, devient le président du groupe fusionné tandis que Markus Dohle, le patron de Random House, en sera le directeur général.


4,3 milliards de revenus


La nouvelle entité aurait dégagé des revenus de 4,3 milliards de dollars en 2012 et un bénéfice opérationnel de 583 millions.


« Ce rapprochement crée un véritable chef de file mondial disposant d’une solide plateforme en vue de poursuivre son succès commercial et créatif dans un secteur changeant rapidement », a commenté John Fallon, le directeur général de Pearson.


« Ensemble, nous pouvons et allons investir sur une beaucoup plus grande échelle que si nous étions séparés », a souligné de son côté le patron de Bertelsmann, Thomas Rabe.


Cette opération, annoncée en octobre, avait reçu début avril le feu vert de la Commission européenne.

À voir en vidéo