Nuit blanche sur tableau noir en mode majeur

Pour ses 18 ans, l’événement Nuit blanche sur tableau noir (NBTN) se la joue dès mercredi en mode majeur et célèbre son jouissif passage à la vie adulte en parsemant sa programmation de clins d’oeil coquins à sa majorité nouvellement gagnée.

Tricotée autour du thème « 18 ans, c’est majeur ! », cette nouvelle édition de la fête de rue de l’avenue Mont-Royal souligne à grands traits ce grand saut, à travers une foule de projets artistiques, dont Inside Out : avoir 18 ans. L’installation photographique (partie d’un projet mondial de l’artiste JR intitulé Inside Out) se traduira par l’affichage, sur toute l’avenue Mont-Royal, d’images grand format de jeunes de 18 ans. Juste avant le début de la Grande Fresque de nuit, exécutée à compter de 22 h jeudi par 45 artistes inspirés par ce vent de jeunesse, le happening Dalida : il venait d’avoir 18 ans animera la place publique Gérald-Godin, devant la station de métro Mont-Royal. Le cabaret dansant favori de La Tulipe C’est extra se transportera sur le macadam jusqu’à 23 h.


Le vendredi, le déambulatoire festif Jeunesse d’aujourd’hui reprend à 19 h 30, à l’angle de Mentana et de Mont-Royal, le thème contagieux de cette édition, à grand renfort de pom-pom girls et de manif joyeuse. Dès 19 h, coin Saint-Denis, les poètes Catherine Lalonde et Jean-Paul Daoust, inspirés par le peep-show, livreront en cabine (pour un spectateur ou une spectatrice à la fois) leurs micropoésies sulfureuses pour 18 ans et plus.


Une quinzaine de concerts d’artistes émergents résonneront au cours de ces quatre journées festives.