Toronto - La fièvre du vendredi soir

Après le succès de l’événement au printemps et à l’automne derniers, la Fièvre du vendredi soir est de retour au Musée royal de l’Ontario (ROM), à Toronto, jusqu’au 21 juin prochain. Kiosques gastronomiques, bars, concert de musique, DJ et animations ont attiré près de 2000 personnes, le 3 mai dernier, à la soirée inaugurale de cette troisième saison.

Ce printemps, il y aura plus de traiteurs côté nourriture, un permis d’alcool étendu à pratiquement l’ensemble du musée et de nouvelles animations, autour d’un thème différent chaque vendredi soir.


Les Junos étaient à l’honneur pour cette première de 2013. La chanteuse torontoise Jully Black a enflammé le public du ROM en véritable Tina Turner locale, sous l’oeil bienveillant d’un bouddha en bronze de plus de deux mètres, avec comme toile de fond un squelette de dinosaure de 35 mètres illuminé de diodes.


À l’étage, la classique reste le bar dans la galerie des dinosaures, où savourer un sandwich et déguster un verre autour de petites tables rondes. Dans une ambiance plus feutrée, la Rotonde, au sommet de l’aile historique du musée, propose des spectacles de jazz.

 

Fidéliser les jeunes


L’événement vise à attirer une clientèle jeune pour fidéliser la génération montante. Le public de ces soirées est certes en majorité dans la vingtaine, mais il comprend toutes les tranches d’âge. Un couple d’Américains du Michigan, en visite pour le week-end, ne tarissait pas d’éloges sur cette soirée qu’ils avaient découverte par hasard.


Cette troisième cuvée de la Fièvre du vendredi soir sera à l’affiche pendant les prochaines semaines, sur le thème du rock’n’roll (17 mai), de la bande dessinée (24 mai), de l’art du Sud-Est asiatique (31 mai), de l’art autochtone (7 juin) et de la mode (14 juin). La dernière soirée se déroulera sous l’égide de la Mésopotamie, avec l’accès en avant-première à la prochaine exposition phare du ROM (22 juin au 5 janvier) sur ce thème.


 

Collaboration spéciale