Le Prix mondial de la photo de presse 2012 est attribué au Suédois Paul Hansen

<div>
	Photographie ayant remporté le World Press 2012, représentant des hommes transportant les cadavres de deux enfants à Gaza.</div>
Photo: Paul Hansen, Dagens Nyheter
Photographie ayant remporté le World Press 2012, représentant des hommes transportant les cadavres de deux enfants à Gaza.
Amsterdam — Le photographe suédois Paul Hansen a remporté vendredi le Prix mondial de la photo de presse 2012 pour son cliché de deux enfants palestiniens amenés à leurs funérailles après avoir été tués par une frappe israélienne.
 
La photo avait été publiée dans les pages du quotidien Dagens Nyheter.
 
La photo montre un groupe d’hommes transportant les deux corps dans une ruelle étroite de la ville de Gaza. Les deux victimes, un frère et une sœur, sont enveloppées dans un linge blanc qui ne fait voir que leurs visages.
 
Une membre du jury, Mayu Mohanna, a dit avoir été estomaquée par le contraste entre l’innocence des enfants et la colère et la peine des adultes.
 
Le Prix mondial de la photo de presse compte parmi les récompenses les plus prestigieuses dans le monde du photojournalisme. Au total, des prix ont été remis dans neuf catégories à 54 journalistes provenant de 32 pays.
 
Le photographe canadien Paul Nicklen a été récompensé pour une photo publiée par le magazine National Geographic. Il a remporté le premier prix dans la catégorie « Nature ».
 
M. Hansen empochera une bourse de 10 000 euros (environ 13 500 $CAN).
 
Un photographe portugais au chômage récompensé

Un jeune photographe portugais, au chômage depuis plusieurs mois, a eu la surprise de remporter le prestigieux prix World Press Photo Award alors qu’il a dû vendre son matériel photographique pour subsister, a rapporté vendredi la presse portugaise.
 
Daniel Rodrigues, 25 ans, chômeur depuis septembre, a reçu le premier prix du World Press Photo dans la catégorie « Vie quotidienne » pour une photo en noir et blanc montrant des jeunes en train de jouer au football dans un village de Guinée-Bissau, ancienne colonie portugaise.
 
Le jeune photographe a raconté à la télévision privée, à la chaîne Sic noticias, sa surprise lorsqu’un ami l’a averti de la récompense.
 
« J’ai pensé que c’était une blague. Je n’y ai pas cru », a-t-il déclaré au téléphone depuis Riva de Ave, une petite ville du nord du Portugal.
 
« Je suis au chômage et sans matériel photographique à cause de cette crise que nous traversons tous, a-t-il expliqué. J’ai dû vendre mon matériel pour payer mes factures, régler mes dépenses et pouvoir survivre », a ajouté le photographe.
 
Touché de plein fouet par la crise, le Portugal, sous assistance financière internationale depuis mai 2011, est plongé dans la récession avec pour corollaire un chômage en hausse et qui frappe désormais près de 17 % de la population active et 40 % des jeunes.
 
« Je ne fais rien, je cherche un emploi même en dehors de ma spécialité », a déclaré Daniel Rodrigues à l’agence Lusa.
 
Il a expliqué avoir envoyé au World Press Photo des photographies, prises lors d’un voyage en Guinée-Bissau en mars dernier, mais qu’aucun organe de presse n’avait voulu publier.
 
« J’espère que le prix m’ouvrira des portes notamment dans le photojournalisme, ou me permettra au moins de trouver un emploi », a-t-il conclu.