Le meurtrier de Lennon restera en prison

Albany – L’assassin de John Lennon reste en prison. La Commission des libérations anticipées a rejeté la septième requête de Mark David Chapman, qui purge 20 ans de prison pour avoir tué par balles l’ex-Beatle à New York le 8 décembre 1980.


Le service des libérations anticipées de New York a annoncé jeudi qu’il avait rejeté la demande examinée mercredi.


Chapman a été condamné en 1981. Il avait reconnu avoir abattu John Lennon, âgé de 40 ans, à la sortie de son immeuble du quartier de Manhattan.


Aujourd’hui âgé de 57 ans, le meurtrier est détenu à la prison de très haute sécurité de Wende Correctional Facility, où il a été transféré en mai pour une raison non communiquée par les autorités pénitentiaires. Sa précédente demande de remise en liberté - sa sixième - datait de septembre 2010. Il pourra présenter une nouvelle demande dans deux ans.


Lors de son audience précédente, Chapman avait admis qu’il avait songé à tuer Johnny Carson ou Elizabeth Taylor à la place, mais a dit avoir choisi Lennon parce qu’il était plus accessible.


Chapman a tiré cinq balles près de l’édifice où habitait le musicien le 8 décembre 1980, atteignant Lennon à quatre reprises devant son épouse, Yoko Ono, et d’autres témoins.


L’ancien agent de sécurité d’Hawaï a reconnu qu’il avait cherché à obtenir une notoriété instantanée, mais a ajouté qu’il avait ensuite réalisé qu’il avait pris une mauvaise décision basée sur des raisons égoïstes.