Le meurtrier de John Lennon tente une nouvelle fois d’être libéré

Mark David Chapman, le meurtrier de l’ancien Beatle John Lennon, va demander pour la septième fois sa remise en liberté lors d’une audience cette semaine, a-t-on appris dimanche auprès des services pénitentiaires de l’État de New York. L’audience pourrait commencer mardi et s’étaler sur deux ou même trois jours, a précisé sa porte-parole, Linda Foglia, à l’AFP. La décision sera rendue dans la foulée et devrait être rendue publique « d’ici à la fin de la semaine », a-t-elle ajouté. Mark David Chapman, 57 ans, est incarcéré dans la prison de haute sécurité de Wende, à Alden, dans l’État de New York. Il avait été condamné en 1981 à une peine pouvant aller de 20 ans de réclusion à la perpétuité, pour le meurtre de John Lennon devant l’immeuble de l’ancien Beatle près de Central Park à New York. Chapman avait tiré à cinq reprises contre Lennon le 8 décembre 1980, alors que celui-ci rentrait chez lui avec sa femme Yoko Ono vers 22 h 50 au Dakota. Lennon avait été déclaré mort à l’hôpital à 23 h 15. C’est la septième demande de remise en liberté de Chapman depuis 2000, année où il est devenu libérable. Les six premières en 2000, 2002, 2004, 2006, 2008 et 2010 ont toutes été rejetées.