Le Musée de Téhéran récupère sa peinture de Jackson Pollock, d’une valeur de 250 millions de dollars, saisie par les douanes

Le Musée d’art contemporain de Téhéran a fini par récupérer un tableau du peintre américain Jackson Pollock estimé à 250 millions de dollars, saisi par les douanes pour forcer le ministère de la Culture à régler des impayés, a annoncé hier l’agence officielle Irna.

« Après des négociations, cette œuvre a été rendue au musée, intacte », a indiqué à Irna Ali Asghar Amirnia, responsable du département des arts visuels au ministère de la Culture.
 
Le Mural on Indian Red Ground, datant de 1950 et considéré comme un des chefs-d’œuvre de Pollock, avait été saisi début mai à l’aéroport de Téhéran, à son retour du Japon où il avait été prêté par l’Iran au Musée national d’art moderne de Tokyo.
 
Les responsables des douanes avaient indiqué avoir pris cette initiative parce que « le ministère de la Culture avait des impayés » envers leur administration.
 
Le Musée d’art contemporain de Téhéran est réputé pour abriter l’une des plus importantes collections d’art moderne au monde après celle des grands musées occidentaux.
 
Constituée pour l’essentiel sous l’ancien régime impérial, cette collection comprend près de 200 toiles des plus grands peintres modernes, de Gauguin à Warhol en passant par Picasso, Bacon, Miró ou Pollock.