Des céramiques en pleine nature

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Plusieurs grands céramistes sont passés à CeraMystic.
Photo: CeraMystic Plusieurs grands céramistes sont passés à CeraMystic.

Ce texte fait partie du cahier spécial Festivals été 2012

Caché au coeur des Cantons-de-l’Est, Mystic nous propose un voyage dans le monde de la céramique. Lors de l’expo-vente CeraMystic, on pourra déambuler en pleine nature, où les oeuvres d’artistes céramistes seront exposées. Sur les routes de ce petit hameau, qui se classe parmi les villages les plus pittoresques du Québec, on pourra s’arrêter à l’ancien magasin général, aujourd’hui transformé en auberge-restaurant, tout en admirant une grange à douze côtés couleur sang de boeuf, qui fut construite en 1882.

C’est en 2004 qu’a eu lieu la première édition de ce festival de la céramique québécoise. C’est Jacques Marsot, lui-même céramiste, qui en a eu l’idée : il ouvre son jardin au public et y dispose les oeuvres d’une trentaine d’artistes. On déambule donc en pleine nature, mais il y a aussi une galerie intérieure, où on rend hommage à un artiste coup de coeur. Toutes les tendances de la céramique contemporaine y sont représentées, du plus festif des bols à café jusqu’à l’imposante sculpture de jardin.


Dans ce décor champêtre, on a installé, à l’ombre de grands arbres, une petite guinguette où on peut prendre le temps de déguster des grillades de viande de producteurs locaux, accompagnées d’un cidre tout aussi local.


Au fil des ans, plusieurs grands céramistes sont passés par ici. Lors de la première édition, en 2004, on a rendu hommage à Maurice Savoie et à ses 50 ans de créations éclatées. En 2007, c’est au tour de Jacques Garnier de recevoir les honneurs, avec une rétrospective de son oeuvre. Depuis 2008, on fait une place de choix à la relève.


Des créateurs étrangers sont aussi venus visiter CeraMystic, comme l’artiste allemand Manfred Braun en 2005 et Karen Karnes, la doyenne des céramistes américaines. En 2010, c’est au tour de Robert Compton, du Vermont, de venir exposer ses oeuvres à Mystic.


L’édition 2012 proposera les pièces de porcelaine blanches et translucides de Francine Bousquet, les femmes d’Almut Ellinghaus, les arts de la table selon Julie Duguay, les poteries japonaises d’Yukari Hazama Iverson, les fontaines et épouvantails de Stanley Lake, les décors ludiques de Julie Richard, les oeuvres de l’artiste Maurice Savoie, les sculptures-totems de Michel Viala, des pièces de votre hôte Jacques Marsot ainsi que la production de plusieurs autres céramistes.


***

Collaborateur

À voir en vidéo