En bref - Un pavillon pour Mordecai Richler

La mémoire de l'écrivain montréalais Mordecai Richler (1931-2001) vient d'être honorée par l'administration Tremblay. Flanqué d'Helen Fotopulos, responsable de la culture au comité exécutif de la Ville, le maire Gérald Tremblay a rebaptisé le pavillon du parc du Mont-Royal du nom de l'auteur de L'Apprentissage de Duddy Kravitz et du Monde de Barney.

Cet hommage survient à l'occasion du 10e anniversaire de la mort de l'écrivain qui a remporté plusieurs prix au cours de sa carrière, tout en déclenchant des polémiques.
3 commentaires
  • meme40 - Inscrite 2 juillet 2011 07 h 56

    L'hommage des uns...

    Il y a eu l'aéroport de Dorval que l'on a nommé P.E.T., oui,oui, celui-la même qui a permis l'expropriation de belles terres agricoles et chasser de chez-eux des familles d'agriculteurs qui oeuvraient depuis plusieurs générations .. v'lan pourquoi? desservir l'Ontario... , ce même P.E.T. qui nous a craché dans le front chaque fois qu'il en a eu l'occasion.celui qui nous a envoyé l'armée et ses mesures de guerre, nous coupant de nos libertés civiles... puis l'autre clown...pur fantoche à mépris pour les québecois... désespérant..!!! Est-ce la preuve que les québecois aime se faire humilier,? Sommes-nous à ce point colonisés, anémiés de la mémoire, tétanisés,? Tout ce qui se passe dans le bas canada à figure d'agonie... on ne peut que râler.. courber l'échine abdiquer ... Je me souviens????? Hiii!

  • josephflavius - Inscrit 2 juillet 2011 09 h 40

    mais c'est quoi cà?

    Que ce passe t'il avec les québécois? Comment pouvons nous souffrir autant d'humiliation et les supporter avec autant de résignation? Les québécois ont-ils deux anses comme les cruche ou une pogné comme les valise? Le québécois est-il capable d'avaler n'importe qu'elle couleuvre pourvu qu'elle soit emballé dans une belle résignation super moralisante et pleine de jolies intentions? N'y a-t-il plus personnes qui à de la mémoire ou bien n'écoutent ils que ceux qui en ont une version très particulière et qui n'est que de la désinformation? Un pavillon Richler et puis quoi encore? une statue à Céline ? Il y a eu des centaines de grands écrivains ici,au québec qui ont sombré dans le désert de l'anonymat et il a fallu que l'on nomme un quelque chose d'après un mangeure de "canayens", quelqu'un qui à vomit sur le Québec sous le prétexte fallacieux qu'il a écrit quelque lignes qui qui ont plus à quelque personne. Il n'y a aucune limite à la crédulité du bon peuple

    Pierre Paradis, un québécois en colère

  • propusto - Inscrit 2 juillet 2011 10 h 22

    Peuple à genoux!

    Allons, petit peuple québécois que nous sommes... mettons-nous à genoux et honorons ce grand homme qui a su si bien exprimer son profond mépris pour notre peuple!
    Si un petit québécois avait osé exprimer à l'égard de son peuple ce que ce monsieur a exprimé à l'égard des québécois francophones, il aurait été condamné par l'Assemblée Nationale, l'ONU, la communauté internationale, et serait en prison.
    «Je me souviens» de quoi au juste?
    Faut croire qu'il y a certains votes qui sont plus importants ou payants que d'autres à aller chercher.

    Michel Gagnon