Montréal baroque - Les péchés en musique

Christophe Huss Collaboration spéciale

Ce texte fait partie du cahier spécial Festivals été 2011

Le neuvième festival Montréal baroque, qui explorera la thématique des péchés capitaux, présente un défi inattendu et bien triste pour sa créatrice, la sympathique et inventive Susie Napper, frappée par le décès, il y a deux semaines à peine, de son époux, l'hautboïste et musicologue Bruce Haynes.

On peut faire confiance, comme toujours, à Susie Napper: la musique prendra certainement le dessus, d'autant que la fondatrice de Montréal baroque est entourée et soutenue par tous ses nombreux amis du milieu de la musique baroque au Québec.

Comme toujours, Montréal baroque fait son nid autour de la fête de la Saint-Jean. Le festival aura lieu du jeudi 23 juin au dimanche 26 juin dans le Vieux-Montréal. La thématique 2011: «Les Péchés capitaux». On y retrouve évidemment le pécheur le plus capital de tous les musiciens, Carlo Gesualdo, comte de Venosa, assassin de sa femme et de l'amant de celle-ci. Quelques compositeurs alcooliques seront également de la fête.

Montréal baroque s'ouvrira le 23 juin à 19h, au marché Bonsecours, avec Les Péchés capitaux, un ballet de Lully tombé dans l'oubli depuis sa création, en 1661, avec Louis XIV dans la distribution! Selon la tradition, un second concert aura lieu le même soir à 21h. L'Ensemble Masques y rendra un hommage (musical) à Johann Rosenmüller. Péché de ce dernier? «Il fut banni de Leipzig pour avoir lutiné ses jeunes choristes et se réfugia à Venise», nous disent les organisateurs.

Bach inédit !


Le vendredi 24 juin, le Festival proposera «Orgueil et préjugés». Il s'agit de nous faire entendre des Concertos brandebourgeois inédits de Bach! Partant du principe que «Bach adaptait souvent des mouvements de ses concertos déjà composés, mais aujourd'hui perdus sous leur forme originale, pour en faire des choeurs ou des arias de cantates», de nouveaux concertos ont été reconstitués. Le travail est attribué au défunt Bruce Haynes dans les programmes du festival et à Susie Napper dans le communiqué de presse. Dans la foulée, l'Ensemble Gesualdo d'Amsterdam présentera des compositions du musicien assassin.

Péché plus sympathique, le samedi, avec le Gala des gloutons célébrant le 30e anniversaire de l'orchestre baroque Arion, qui interprétera du Haendel, alors que le festival offrira des gourmandises aux spectateurs. Ensuite, le pianofortiste Robert Hill présentera «Mélancolie du buveur». Le soiffard de service sera Wilhelm Friedemann Bach.

Montréal baroque s'achèvera le dimanche 26 juin avec des musiques de scène de Purcell et Blow écrites pour Macbeth, de Shakespeare. L'Ensemble Caprice et le Théâtre Repercussion seront les protagonistes de cet hommage.

Montréal baroque propose aussi des concerts gratuits à la place Jacques-Cartier (vendredi, samedi et dimanche, de 12h à 19h), un défilé dimanche à 13h, des concerts intimes dans le Vieux-Montréal et des soirées d'improvisation au Café À-Propos.

À voir en vidéo